Les secrets les mieux gardés sur les pandas

4 contributions
Publié le 23 novembre 2012.

ANIMAUX - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les pandas sans oser le demander...

De notre envoyée spéciale à Chengdu

La Chine est un pays de mystères et les pandas n’échappent pas à la règle. Animaux en voie de disparition dont la paresse et la faible libido peut laisser penser qu’ils ne tiennent pas tant que ça à survivre, les pandas semblent échapper à toutes les lois de l’évolution des espèces. 20 Minutes est allé jusqu’en Chine pour vous révéler tous les secrets des pandas.

Les pandas mangent de la viande

On pensait que le panda se nourrissait exclusivement de bambou, c’est faux. Bien sûr, il apprécie les fruits et les gâteaux de maïs qu’on lui confectionne dans les zoos, mais dans la nature, le panda vire carnivore. Ce n’est que par commodité que l’homme en a fait un végétarien: «Si nous leur donnons de la viande, ils deviennent agressifs et peuvent attaquer les soigneurs», explique Liu Yijun, guide à la base des pandas de Chengdu. On se contentera donc de satisfaire la gourmandise des pandas avec du miel, qu’ils apprécient comme leurs cousins ours.

La viande de panda, ce n’est pas très bon

Si le panda ne mange plus de viande, l’homme lui ne s’en prive pas. Mais pas de rôti de panda, contrairement à nos ancêtres préhistoriques. On ne sait pas vraiment pourquoi l’animal n’est pas recherché pour sa viande, mais des scientifiques ont cédé à la curiosité pour trouver une explication: «Des chercheurs qui faisaient des autopsies de pandas ont goûté: c’est acide, pas très bon», explique Li Ming Xi, chercheur à la base des pandas de Chengdu. Mieux vaut donc imiter nos amis plantigrades et manger du bambou, qui se déguste en Chine comme un artichaut ou une asperge, en épluchant la tige jusqu’à arriver au cœur tendre.

Les pandas sont voyeuristes

Le grand sujet d’interrogation sur les pandas vient de leur faible propension à s’accoupler. Lors de la saison des amours, très courte puisque la femelle n’est en chaleur que trois jours par an, les mâles préfèrent souvent dormir ou mâchonner du bambou que de remplir leur devoir de géniteur. Et en plus, ils s’y prennent souvent très mal. Pour apprendre, il n’est toutefois pas rare que les jeunes mâles pandas vivant dans la nature espionnent les couples en train de copuler. Ce qui a donné l’idée aux vétérinaires de passer des films porno aux pandas en captivité pour les mettre d’humeur coquine.

 

Si la vidéo ne démarre pas, cliquer ici.

Les femelles pandas sont difficiles

Peut-être que les mâles seraient plus coopératifs s’ils ne se prenaient pas des vestes à longueur de temps. «C’est la femelle qui choisit le mâle car c’est elle ensuite qui a la responsabilité d’élever le bébé», justifie Li Ming Xi. Pour l’attirer dans ses filets, madame panda pousse des cris destinés à faire venir les prétendants, qui devront effectuer une parade nuptiale digne de ce nom. Mais attention, la femelle peut en être pour ses frais: les mâles les plus agressifs peuvent aussi venir lui rabattre le caquet si ses chants les empêchent de dormir.

Les Français ont volé des pandas

Pas ceux qui sont arrivés en janvier dernier au Zoo parc de Beauval. Mais les premiers pandas qui aient quitté la Chine ont été «volés» par un Français, le père David. Ce zoologiste et botaniste du 18e siècle a été envoyé en Chine pour y répertorier les espèces inconnues des Européens de l’époque. Dont le panda, qu’il découvre dans les montagnes chinoises en 1869. Plusieurs individus seront envoyés à Paris pour être décrits par les scientifiques.

On peut faire plein de choses avec le caca de panda

Sachant qu’un panda mange 40 kilos de bambou par jour et qu’il n’en digère que 17%, combien de kilos de caca sortent d’un panda quotidiennement? En moyenne, dix à vingt kilos, constitués de fibre de bambou. Ce serait dommage de ne pas recycler tout ça. Alors, pourquoi ne pas convertir le caca de panda en fibre de papier ou en engrais? C’est l’idée lucrative qu’a eue An Yanshi, un Chinois qui cultive du thé avec de la crotte de panda et qui en a fait le thé le plus cher du monde.

Tout le monde aime les pandas

On peut être indifférent aux animaux, détester les serpents ou avoir peur des chiens, mais on trouvera rarement des anti-pandas. Tout le monde les aime, et ce mystère bien humain n’a aucune explication rationnelle. D’après des sources proches du dossier, leur ressemblance avec des bébés humains, un peu patauds et rondouillards, y serait pour beaucoup. Ce sont aussi des mammifères, comme l’homme, avec des poils, donc a priori doux (ce qui est faux, leur poil est un peu rêche pour les protéger de la pluie). Le panda serait donc à la fois la peluche de notre enfance, l’image du bébé dont nous sommes les parents et un idéal de paresse et d’insouciance. Dommage que Freud ne soit jamais allé en Chine.

Les pandas dansent

On a l’impression que ces gros balourds ne font rien de leur journée, que nenni. A Chengdu, les pandas sont chez eux, et il n’est pas rare de les voir grimper aux arbres, se bagarrer gentiment et même courir (pour passer à table lorsque le repas est servi). Les pandas dansent aussi parfois, surtout sur les tubes des rappeurs coréens.

à Chengdu, Audrey Chauvet
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr