Avec Reuters

Le gouvernement britannique a déclaré mardi être opposé au projet de prospection pétrolière de la société Soco dans le parc national des Virunga, en République démocratique du Congo (RDC), zone de protection des gorilles.

La RDC interdit les activités d'extraction dans ses parcs nationaux mais a malgré tout accordé à Soco une permission pour effectuer des repérages aériens dans la zone du parc des Virunga, l'un des endroits d'Afrique où la biodiversité est la plus riche. Samedi, le ministre congolais des Hydrocarbures avait indiqué que l'autorisation d'exploration à l'intérieur du parc pourrait être envisagée.

«Respect total des conventions internationales»

«Nous avons informé Soco et demandé au gouvernement congolais le respect total des conventions internationales dont il est signataire», a déclaré un porte-parole du Foreign Office mardi dans un communiqué. En réponse, le directeur général-adjoint de Soco, Roger Cagle, souligne dans un communiqué que la société participe au projet «à l'invitation du gouvernement congolais» via un contrat de partage de la production signé en 2006 et «ratifié par décret présidentiel en 2010».

«Si le gouvernement de RDC décide que notre participation au Bloc V n'est plus légale, nous cesserons alors naturellement toutes nos activités», déclare le dirigeant de Soco. La RDC cherche à développer son secteur pétrolier, qui est aujourd'hui largement sous-exploité avec seulement 26.000 barils par jour, malgré d'importants gisements à la fois dans l'est et l'ouest du pays.