François Hollande reçoit les ONG à la veille de la conférence environnementale

0 contributions
Publié le 13 septembre 2012.

François Hollande a reçu jeudi après-midi à l'Elysée les représentants des principales ONG environnementales à la veille de l'ouverture de la conférence sur l'environnement vendredi à Paris, a-t-on appris auprès de la présidence de la République et des associations. A la sortie de la rencontre, les responsables des ONG se sont montrés dubitatifs sur l'utilité de ce rendez-vous et pas plus rassurés sur les intentions du chef de l'Etat et du gouvernement dans les dossiers écologiques. «L'idée, c'est de pouvoir entendre leurs attentes à la veille de la conférence à travers un échange direct et informel», avait indiqué l'Elysée. «Chaque ONG a parlé quelques minutes, François Hollande nous a écoutés mais il connaissait déjà nos positions et il ne nous a pas dit grand chose, mis à part qu'un cap serait fixé demain (vendredi)», a déclaré à l'AFP Jean-François Julliard, le directeur de Greenpeace.

«On a eu l'impression que des gages sont donnés aux industriels»

François Hollande ouvrira la conférence environnementale par un discours vendredi à 11H00 au palais d'Iéna. «Dernièrement, on a eu l'impression que des gages sont donnés aux industriels et pas aux défenseurs de l'environnement, nous ne sommes donc pas rassurés», a ajouté Jean-François Julliard. Même sentiment du côté de Bruno Genty, président de France Nature Environnement: «Je lui ait dit que j'arrivais avec de très fortes attentes mais aussi de très fortes inquiétudes. Et je suis ressorti à peu près dans le même état». Le responsable de la FNE a réaffirmé sa volonté de voir «une vraie vision affichée» et a qualifié de «primordiale» la question des moyens.

Jean-François Julliard (Greenpeace) a aussi souligné que le chef de l'Etat avait assuré qu'il répèterait son engagement à fermer la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) d'ici 2017. «Nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement persiste à vouloir faire des travaux» pour une sécurité accrue dans cette centrale, a commenté le directeur de Greenpeace. Les représentants des huit organisations parties prenantes à la conférence avait été conviés à l'Elysée: WWF France, LPO (Ligue de protection des oiseaux), Humanité et biodiversité, Greenpeace France, le Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, Ecologie sans frontières et les Amis de la Terre.

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr