Le mont Kenya.
Le mont Kenya. - PURESTOCK/SIPA

Audrey Chauvet

Quatre cents kilomètres de long, deux mètres de haut et un mètre sous la terre: la clôture électrique qui va entourer le mont Kenya veut être infranchissable. Y compris pour un éléphant: son rôle sera d’empêcher les animaux sauvages de quitter la forêt pour aller dévaster les champs en bas de la montagne. La décharge électrique sera purement dissuasive, assurent les services forestiers kenyans, et aucun animal ne pourrait être blessé après s’être frotté de trop près à la clôture.

La première partie de la barrière est déjà en construction et les 50 premiers kilomètres devraient être achevés d’ici à 2014. La fondation qui mène le projet, Rhino Ark, estime qu’il faudra cinq ans pour terminer le chantier. «Cela entourera les 2.000km² de forêts indigènes sur la montagne et la source de beaucoup de rivières», commente Colin Church, de Rhino Ark, qui a déjà entouré d’un grillage similaire les montagnes Aberdare qui alimentent la capitale kenyane en eau.