Entrez dans les coulisses des NRJ Music Awards 2012

4 contributions
Publié le 29 janvier 2012.

REPORTAGE - «20 Minutes» était à Cannes samedi et vous dévoile ce que vous n'avez pas vu à la télé...

De notre envoyée spéciale à Cannes

L’euphorie des NRJ Music Awards commence bien avant l’émission elle-même. Les «people» invités pour la soirée sont présents sur la Croisette dès l’après-midi. Les flashs commencent alors à crépiter. Et ça part crescendo jusqu’au soir.

15h30. Pour commencer, on croise Bob Sinclar et son brushing parfait (malgré la pluie), mais aussi Shy’m et la troupe de la comédie musicale «1789, les amants de la Bastille». Mais pas n’importe où. Les artistes avaient rendez-vous derrière le Palais des festivals de Cannes sur un Yacht, où NRJ avait délocalisé ses émissions. Le piège: certains fans étaient au courant. Alors une fois qu’on a fini de rigoler au micro, comment faire pour éviter la cohue et descendre du yacht sans se faire arracher la chemise? Bob Sinclar et Merwan Rim («Mozart, l’opéra Rock») semblaient embêtés. Heureusement, un animateur de la station de radio a une astuce: «Hey, si vous faisiez semblant que ces sucettes (posées près des micros pour les invités, ndlr) appartiennent à Justin Bieber, pour éparpiller la foule!». L’adolescent canadien avait fait un passage éclair sur le bateau de luxe un peu plus tôt. Merwan Rim adore l’idée, rigole beaucoup de l’effet «Bieber»,  mais n’ose pas. Dommage, on aurait aimé voir ça. En attendant, ça commence déjà à s’agiter pour la soirée, toujours sur le yacht. «On a paumé deux enveloppes à l’hôtel!», confie quelqu’un du staff à une responsable d’NRJ. Heureusement, «on a fini par les retrouver», ouf. TOUT VA BIEN.

18h45. Nikos Aliagas arrive à l’hôtel Majestic sur la Croisette. Pantalon jean, veste en cuir, sac de sport sur l’épaule. L’animateur va se préparer. Sauf qu’il se fait alpaguer à chaque pas qu’il fait dans le hall. «Il ne faudrait pas que je rate le début de l’émission», il rit jaune. Déjà stressé?

20h45. Ca y est, le coup d’envoi de l’émission, diffusée en direct sur TF1 et NRJ, est donné. Contrairement à l’an dernier, l’ambiance n’est pas vraiment crispée en coulisses même si ça part dans tous les sens. Mika se fait maquiller la porte de sa loge grande ouverte, Véronic Dicaire, qui fera une prestation très réussie un peu plus tard sur scène, rit aux éclats, Miss France 2012 balade sa robe rose bonbon devant les caméras d’NRJ, David et Cathy Guetta circulent tout sourire en essayant de contrôler leur image (normal, quoi), les LMFAO, duo éléctro au look bariolé et à la chevelure en érection, se donnent en spectacle avec leurs danseurs dans les couloirs. L’ordinateur à la pomme posé par terre, le «Party Rock Anthem» à fond la caisse, c’est parti pour une répétition de la chorégraphie. L’un des chanteurs à grosses lunettes salue les curieux. Les LMFAO remportent haut la main la palme de la sympathie. Paradoxe, ce même artiste se fera escorter un peu plus tard pour aller aux toilettes, alors qu’il a passé la soirée à se balader et à discuter avec tout le monde... Mais la palme de l’escorte revient sans conteste à Justin Bieber et Nolwenn Leroy. La sécurité a quand même bloqué une dizaine de personnes d’un côté des loges pendant plus d’une demi-heure pour leur laisser la voie libre vers les ascenseurs menant à la scène. «Même Barack Obama ne fait pas autant de chichis», se moquent certains, sous l’œil méprisant des jeunes fans. Ah, ces vedettes du showbiz…
Pendant ce temps, ça siffle. Et oui, même en coulisses. D’abord pour Shy’m, affublée d’un haut ultra près du corps. L’autre gros événement de la soirée c’est aussi l’arrivée de Shakira, cheveux bouclés attachés, décorée l’après-midi par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, dans l’ordre des Arts et des Lettres. Tout le monde est d’accord, la palme de la personnalité la plus enchanteresse en coulisses va à la chanteuse colombienne. On aurait pu en dire autant de Delphine Wespiser, Miss France 2012, qui a sans doute fait crépiter le plus de flashs backstage (et n’a pas dû beaucoup profiter de sa soirée tellement elle était sollicitée). Mais on préfère lui décerner la palme de la boulette. Quand on lui demande qui est son artiste préféré(e) de tous les temps, elle nous répond: «Heu… Véronique… heu… Mince! J’ai oublié le nom de ma chanteuse préférée!».  Véronique? «Sanson», finit-elle par répondre… après être allée poser la question à quelqu’un de son staff. Trop spontanée. 

Anaëlle Grondin, à Cannes
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr