Kelly Bochenko, Miss Paris 2009, a participé au concours Miss France 2010 le 5 décembre 2009.
Kelly Bochenko, Miss Paris 2009, a participé au concours Miss France 2010 le 5 décembre 2009. - REUTERS/Eric Gaillard

O.R.

Destituée de son titre de Miss Paris il y a quelques jours, Kelly Bochenko, 23 ans, se dit aujourd’hui «dégoûtée». Fin décembre, des photographies la montrant nue, dans des positions à caractère sexuel, avaient été publiées par le magazine Entrevue. Ce vendredi, elle réagit dans les colonnes du Parisien.
 
Kelly Bochenko raconte au quotidien l’origine des photos: «J’avais 19 ans, je me faisais un book pour du mannequinat. C’était mes premiers essais. Un copain plus âgé que je voyais de temps en temps voulait se lancer dans la photo. Au début il a fait des portraits, dans son appartement qui lui servait de studio. La séance a basculé, il m’a mis une pression psychologique énorme pour qu’on continue, que je me déshabille. (...) Je n’ai jamais vu ces photos ensuite.»
 
Selon la jeune fille, se serait donc son ami photographe qui les aurait transmises à la presse. Un geste qu’elle trouve «dégueulasse». «La nature humaine me dégoûte», confie-t-elle au Parisien.
 
Mais le scandale des photos dépasse son titre de Miss Paris. Kelly Bochenko explique au journal: «La destitution, je m’en fiche. Je suis devenue une traînée. Découvrir que des gens qui me connaissent depuis des années, dans ma famille, des amis, me tournent le dos…».