Pourquoi Johnny a-t-il été replacé en coma artificiel?

13 contributions
Publié le 11 décembre 2009.

DECRYPTAGE - Tout savoir sur le coma artificiel, notamment que cela n’existe pas...

Pour la seconde fois en moins de 24 heures, Johhny Hallyday a été placé sous «coma artificiel». Un terme impropre, qui fait froid dans le dos et recouvre des réalités bien différentes. Entre l'anesthésie générale prolongée après une opération et la sédation mise en place en réanimation, on est loin du coma véritable et de ses lourdes conséquences.
 
>> Une infection «à prendre au sérieux». Pour lire l'avis d'un neurochirurgien, cliquez ici

«Parler de coma artificiel ne veut pas dire grand chose, le terme exact étant "sédation"», explique à 20minutes.fr le professeur Jean-Louis Pourriat, urgentiste à l'hôpital Cochin et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet. «Après une intervention chirurgicale, on peut décider de maintenir l'anesthésie», décrit-il. Le but: «mettre l'organisme au repos pour éviter la douleur et le stress».
 
Complications

Une pratique assez courante, sans notion de gravité quant à l'état du patient. En revanche, le fait de placer un patient réveillé sous «sédation» peut être plus inquiétant. «On peut avoir besoin de sédater un patient, notamment pour le placer sous respiration artificielle», raconte le professeur Pourriat.
 
Si le service de presse du chanteur évoque un moyen de lutter contre la douleur, le spécialiste évoque des complications qui peuvent être de plusieurs ordres: «insuffisance respiratoire ou cardiaque, choc septique».
 
Sédation ou coma?

Dans tous les cas, la sédation induite et ses conséquences restent bien maîtrisées. Et ce sont davantage les raisons qui poussent à y avoir recours qui peuvent inquiéter. De même qu'un autre cas de figure, celui du coma véritable, sans médication. «Après une intervention chirurgicale, les causes de coma peuvent être multiples», explique Jean-Louis Pourriat, évoquant notamment l'accident vasculaire cérébral post-opératoire.
 
Une chose est sure, la situation de Johnny Hallyday, censé dans un premier temps n'avoir subi qu'un simple nettoyage de cicatrice, semble se compliquer. Son producteur Jean-Claude Camus a d'ailleurs évoqué la possibilité que l'infection n'ait finalement «attaqué la moelle épinière».
Julien Ménielle
publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr