Propos anti-avortement: Maeva Anissa, la chroniqueuse du «Mad Mag», provoque un tollé sur Twitter

BAD BUZZ Le tweet sur le « délire » de l’avortement de Maeva Anissa a fait vivement réagir sur le réseau social…

20 Minutes avec agence

— 

Maeva Anissa le 21 septembre 2017, à Paris.

Maeva Anissa le 21 septembre 2017, à Paris. — E. Lichtfeld / Sipa

Son post sur Twitter a révolté les internautes. Après avoir publié ce mercredi un message ouvertement anti-avortement, Maeva Anissa, la chroniqueuse du Mad Mag sur NRJ12, a fait face à une violente vague de critiques.

« Ouvre un livre »

« Je veux pas casser le délire de certaines filles mais vu comme ça, même à 2 mois, ça craint d’avorter ». Tel est le message, accom­pa­gné d’une illus­tra­tion erronée montrant l’évo­lu­tion d’une gros­sesse, à l’origine de la polémique.

>> A lire aussi : Le site créé par des anti-IVG «simoneveil.com» est-il légal?

Immédiatement, les internautes s’en sont pris à l’ancienne compagne du rappeur Rohff. « Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conne­rie, fran­che­ment » ou « Reprends un cours de SVT, t’es pathé­tique. Une meuf de télé­réa­lité qui veut nous apprendre la science mais rentre chez toi et ouvre un livre, peut être que tu apprendras quelque chose », faisaient notamment partie des réponses. Un autre internaute a même interpellé : « Eh NRJ12, c’est normal que votre chroniqueuse fasse de la propagande anti-IVG ?

Olivier Minne lui répond

« Hey, j’ai le droit d’avoir un avis ? Une vie ? Une liberté sans que des matons du Net viennent me casser la tête ???? », a alors répondu Maeva Anissa dans un second tweet.

Puis, c’est l’animateur de France 2, Olivier Minne qui a lui a écrit : « L’ovu­la­tion chez la femme s’opère une fois par mois. Chez la poule pondeuse, chaque jour. Il y a confu­sion d’es­pèces chez cette enfant. À moins qu’elle ne considère les deux comme ne faisant qu’un. »

Un bad buzz pour la chroniqueuse qui n’a pas pu compter sur le soutien de sa chaîne. « Maeva Anissa n’est pas à l’antenne actuel­le­ment et ses propos n’engagent qu’elle », a déclaré un responsable de NRJ12 à Télé-Loisirs.