VIDEO. Mort de Johnny Hallyday: Laeticia inconsolable, mais qui est vraiment l'épouse du rockeur?

DISPARITION Johnny Hallyday est mort dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, laissant derrière lui Laeticia, son épouse depuis 22 ans…

Claire Barrois

— 

Johnny et Laeticia Hallyday à Las Virgenes, en Californie, le 11 mai 2017.

Johnny et Laeticia Hallyday à Las Virgenes, en Californie, le 11 mai 2017. — CHRIS DELMAS / AFP

C’est elle qui a annoncé le décès de Johnny, dans la nuit de mardi à mercredi. Après plus de vingt ans de mariage avec la star du rock français, on ne connaît Laeticia presque seulement en tant qu’épouse d’Hallyday. Mais la femme de 42 ans n’a pas fait que marcher dans l’ombre de son mari. Au fil des années, la jeune et timide Laeticia Boudou s’est mue en une femme d’affaires. Retour sur son parcours.

Laeticia a 21 ans quand elle épouse Johnny. A ce moment-là, en 1996, personne ne la connaît. Mannequin, fille d’un directeur de boîtes de nuit qu’elle a rejoint à Miami, elle vient de sauver son père de la dépression. Elle a trente-deux ans de moins que le rockeur. Ils sont ensemble depuis un an et se marient à la mairie de Neuilly-sur-Seine.

>> Suivez notre live par ici...

Un mystère pour le grand public

Les premières années de leur mariage, Laeticia est discrète. Elle apparaît dans quelques publicités, seule ou avec son mari, pour la marque de lunettes Optic 2000. Elle devient marraine de l’Unicef France et participe à des campagnes humanitaires. Mais, pour le grand public, elle reste encore un mystère.

>> A lire aussi : VIDEO. Mort de Johnny Hallyday: Les mots émouvants de Laeticia Hallyday annonçant le décès du chanteur

En réalité, en coulisse, Laeticia souffre. Elle tente de sortir Johnny de l’alcool et de la drogue, elle fait face à l’anorexie et à la dépression. En cause, ses nombreuses fausses couches, notamment en 2004 : « A la moindre épreuve, je ne me nourris plus, je ne bois plus. Je peux perdre 5 kilos en une semaine. L'anorexie est sans doute responsable de ma stérilité, confiait-elle en 2013 à Paris Match. J’ai été enceinte plusieurs fois. J’ai perdu mon dernier enfant à 4 mois et demi de grossesse. C’était au moment où nous allions accueillir Jade. Personne n’en a rien su. »

En 2006, on la découvre chanteuse, aux côtés de son mari. Timide, avec une voix fluette, peinant à s’imposer face à la légende, elle n’en est pas moins touchante. Elle s’expose pour une cause qu’elle défend, l'Unicef, et commence à s’imposer comme un personnage important.

Ma très chère @barbara_tisseron Nous nous sommes rencontrées il y a 1 an, en juin 2016 dans votre unité pédiatrique du CHU d'Orléans. Je ne suis pas sortie indemne de cette visite. Votre engagement et vos convictions à l'égard de l'enfance maltraitée sont telles que je vous aurais suivi sur tous les terrains. Résultat, 1 h apres nous étions ensemble à la brigade des mineurs d'Orléans et je m'associais à votre volonté farouche de mettre en place enfin en France ce protocole inédit de recueil de la parole des enfants victimes de maltraitance. Il s'agissait d'installer un logiciel de visio conférence dans les ordinateurs des salles d'audition de votre unité, lequel permettrait de protéger l'enfant en ne le confrontant plus jamais à l'agresseur présumé puisqu'il n'aurait plus besoin de se rendre au commissariat pour être entendu. 1 an apres le stysteme est en place et c'est une victoire à l'unanimité.J'admire votre travail, votre détermination et je suis fière d'avoir travaillé avec vous sur ce projet fondamental et pourtant inédit pour ces enfants @labonneetoileorg ✨

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

2009, le tournant

En 2009, Johnny Hallyday frôle la mort à cause d’une opération ratée. Laeticia devient la personne qui accepte que les médecins le plongent dans un coma artificiel. « Je me suis battue, confie-t-elle encore à Paris Match, en mars 2017 cette fois. Nous avions encore tant de rêves à réaliser ! »

>> A lire encore: La vie amoureuse de Johnny Hallyday, un vrai roman-photos

« En sortant du coma, Johnny avait perdu sa voix car il avait été intubé. Il parlait comme un petit garçon, se souvient-elle. Il croyait ne plus jamais pouvoir chanter. » Il fera encore trois tournées en solo et quatre albums. Un miracle rendu possible par le soutien inconditionnel de son épouse et leur détermination. Elle passe du soutien dans la vie de famille à un personnage essentiel dans la carrière du chanteur.

Les années 2010, ampleur et détestation

Après la résurrection de Johnny, Laeticia reprend tout en main. Elle aide le rockeur à choisir ses tenues de scène, lui souffle des idées de collaboration ou de mise en scène, refuse de commenter les nouveaux choix artistiques de son mari… Et exaspère la presse et l’entourage de l’artiste. « Madame manage tout. L’amour rend aveugle », se lamente récemment Jean-Claude Camus dans les colonnes de Gala en 2011. Le producteur historique de Johnny a été évincé l’année précédente.

« Je suis tout pour lui : sa femme, sa confidente, son assistante personnelle, son amie », aime raconter l’épouse dévouée. Et c’est bien là le problème. Elle pousse le taulier à collaborer avec Mathieu Chedid. L’album Jamais Seul sort le 28 mars 2011. Et il ne fonctionne pas. Les anciens proches du chanteur et la presse ont trouvé la responsable : Laeticia.

Son père, interrogé à l’époque par L'Express dans un portrait franchement à charge, explique ce qui a changé chez sa fille. « Johnny est un immense artiste, mais un homme compliqué. A ce niveau de notoriété, il n’y a pas de place pour les tendres. Laeticia s’est adaptée. Il peut lui arriver de rédiger quelques mails pour son mari mais n’oublions pas l’essentiel : le patron, c’est Johnny, et Laeticia n’aurait jamais pu tenir quinze ans à ses côtés si elle n’était pas amoureuse. »

Et puis, enfin, une vraie place

Cinquième épouse de Johnny, Laeticia a résisté, à ses côtés, à toutes les tempêtes. « J’ai tellement été dans la retenue pendant les premières années de notre mariage, regrettait la maman de Jade et Joy en 2017. J’étais jeune, amoureuse, guidée par des gens qui n’étaient pas forcément bien… Je n’étais pas libre. Son infidélité, finalement, m’a beaucoup aidée. J’aurais même tendance aujourd’hui à lui dire merci. » Philosophe, elle ajoutait : « J’ai tendance à avoir beaucoup de gratitude envers les gens qui m’ont fait du mal. Leur médiocrité m’a rendu service. Cela m’a aidée à me reconstruire, à être moins légère et à avancer dans la vie. Aujourd’hui je n’ai plus peur de dire non, de déplaire. »

Love is all we need ❤️ #Fuckcancer 📷@pierrerambaldi

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Entre Marnes la Coquette, Los Angeles et Saint-Barthélémy, Laeticia avait réussi à réunir le « clan » Hallyday autour du chanteur. Sylvie Vartan, Nathalie Baye, les ex-épouses. David, Laura, Jade et Joy, ses enfants. Grâce à elle, le chanteur solitaire, qui a longtemps été torturé par ses démons intérieurs, avait trouvé, dans l’équilibre familial, une réelle soupape. Nul doute que ce clan soudé se réunira pour se serrer les coudes et supporter la mort du chef de meute.