VIDEO. Jenny McCarthy témoigne contre Steven Seagal

HARCELEMENT L’ancienne animatrice a quelques anecdotes à partager…

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Steven Seagal à Hollywood

L'acteur Steven Seagal à Hollywood — WENN

  • Jenny McCarthy a raconté à nouveau sa mauvaise expérience avec Steven Seagal.
  • Le comédien est accusé de viol et de harcèlement par plusieurs comédiennes.
  • Il fait partie des derniers acteurs à se faire rattraper par l’affaire Weinstein.
     

 

Jenny McCarthy n’est pas vraiment surprise d’entendre des témoignages à charge contre Steven Seagal, et pour cause… l’ancienne animatrice de MTV, comédienne à ses heures, a déjà eu affaire au maître de l’ aïkido, comme elle l’avait déjà raconté en 1998. Et après les accusations portées par Julianna Margulies et Portia de Rossi, elle n’a pas hésité à en remettre une couche.

Got to interview these two studs today, Bert & Ernie @siriusXM @sesamestreet I ❤️ my job.

A post shared by Jenny McCarthy (@jennymccarthy) on

« Je suis debout, devant lui, et il se vautre dans un canapé à côté d’une cheminée, a-t-elle raconté à Sirius XM en se rappelant une audition pour Piège à Grande Vitesse qui s’était déroulée en 1995. Il me montre un coussin sur le canapé, et il me dit,” Viens t’asseoir, détends-toi”. Je lui ai répondu, "Non merci ! Je veux vraiment jouer ce rôle. J’ai tellement d’énergie que je veux rester debout". » Et c’est visiblement là que Steven Seagal a prétexté des scènes de nu dans le film pour demander à la jeune comédienne de se déshabiller pour qu’il s’assure qu’elle avait le corps taillé pour son rôle.

>> A lire aussi : La justice américaine crée une cellule spéciale pour examiner les accusations d'abus sexuels à Hollywood

«De la nudité en coulisses»

Les demandes de Steven Seagal ont mis Jenny McCarthy en alerte. « Dans ma tête, je me suis dit,” Ok, c’est parti. Alerte rouge, ce n’est pas un test, ça arrive pour de bon, déployez tous les systèmes de défense” », a-t-elle précisé.

Mais visiblement, Steven Seagal n’a eu que faire de ses remarques quand elle lui a précisé que son agent lui avait bien dit que le rôle ne nécessitait pas de nudité. « Il y a de la nudité en coulisses », lui aurait-il répondu alors. Devant l’insistance du comédien qui tenait visiblement à « voir ses seins », Jenny McCarthy s’est esquivée en lui proposant d’acheter la vidéo qu’elle avait tournée pour Playboy. « J’étais écœurée. J’étais la dernière à passer dans la journée, et je me suis demandée,” Combien ont dû se déshabiller aujourd’hui ? Combien ont dû faire plus ?”, ça m’a dégoûtée », a-t-elle fini par expliquer.