«Prison Break»: L’acteur, qui joue «T-Bag» accusé d’agression sexuelle par une costumière sur un tournage

AGRESSION Les révélations dans le monde de la télévision et du cinéma n’en finissent plus depuis l’affaire Harvey Weinstein…

20 Minutes avec agence

— 

Une costumière accuse Robert Knepper de l'avoir agressée sexuellement sur un tournage en 1991.

Une costumière accuse Robert Knepper de l'avoir agressée sexuellement sur un tournage en 1991. — Richard Shotwell/AP/SIPA

Chaque jour ces nouvelles révélations. Depuis les accusations d’agressions sexuelles du célèbre producteur Harvey Weinstein, la parole se libère dans le monde du cinéma.

Cette fois, c’est Robert Knepper, alias « T-Bag » dans la série Prison Break, qui est pointé du doigt dans les colonnes du Hollywood Reporter ce mercredi.

« Il a soulevé ma robe »

La costumière Susan Bertram assure avoir été agressée sexuellement par cet acteur en 1991 lors du tournage du film Gas, Food Lodging. Les faits se seraient déroulés dans une caravane alors qu’elle venait lui apporter des vêtements. « Il m’a sauté dessus, il a soulevé ma robe et a saisi mon entrejambe aussi fort qu’il a pu », explique-t-elle

Prise de panique, elle aurait réussi à s’échapper : « Je me suis enfuie de la caravane aussi vite que j’ai pu », poursuit la costumière âgée à l’époque de 31 ans. Après avoir trouvé refuge dans une salle de bains, elle s’est rendu compte que son entrejambe saignait. « J’ai pleuré pendant un long moment. Ma robe était déchirée, je me sentais sale », raconte Susan Bertram.

L’acteur réagit sur Instagram

Plutôt que de garder le silence, la jeune femme aurait décidé de se confier à Dominique Dubois, l’assistante du plateau. Mais cette dernière se serait sentie impuissante face à la détresse de sa collègue : « Elle était bouleversée, elle tremblait. Je regrette encore aujourd’hui de n’avoir rien pu faire pour elle à l’époque », se souvient-elle.

>> A lire aussi : Kevin Spacey de nouveau accusé d'agression sexuelle

De son côté, Robert Knepper a réagi sur son compte Instagram, réfutant ces accusations. Il se dit « choqué » et « dévasté » d’être « accusé à tort de violences envers une femme ».