Colin Farrell raconte les premiers pas émouvants de son fils, atteint d'une maladie génétique et de troubles moteurs

EMOTION Le fils aîné de l'acteur est atteint d'une maladie génétique rare, le syndrome d'Angelman...

20 Minutes avec agence

— 

Colin Farrell au Festival international du Film de Toronto, le 9 septembre 2017.

Colin Farrell au Festival international du Film de Toronto, le 9 septembre 2017. — SIPA

Colin Farrell était présent samedi 9 septembre au festival du Film de Toronto, où il présentait le film Mise à mort du cerf sacré, l’histoire d’un père confronté à un impensable sacrifice. L’acteur de 41 ans, père de deux enfants, s’est confié en coulisses au magazine People sur son rôle de père et sur la maladie de son fils aîné, James.

Un petit garçon atteint du syndrome d’Angelman

Le garçon, âgé de 14 ans, est atteint du syndrome d’Angelman, une maladie génétique rare entraînant un ralentissement physique et moteur. La maladie se caractérise notamment par un retard de développement, un déficit important de la parole et des difficultés au niveau de la marche.

« Quand mon fils James a fait ses premiers pas à l’âge de quatre ans, c’était tellement émouvant, confie Colin Farrell, j’étais vraiment fier de lui. »

Ses premiers pas, « un moment fantastique »

Le petit garçon a mis davantage de temps que les autres avant de marcher. Il a « travaillé dur » pour y arriver, explique son père. « Les gens parlent toujours du moment où leur enfant fait ses premiers pas. C’est évidemment un moment fantastique […]. Mais lorsqu’on vous dit que votre enfant ne marchera jamais et qu’il parvient à le faire, vous n’imaginez même pas à quel point cet instant devient fabuleux. »

L’acteur irlandais est actuellement à l’affiche du film Les proiesde Sofia Coppola. Mise à mort du cerf sacré, où il tiendra le rôle principal aux côtés de Nicole Kidman, sortira dans les salles françaises le 1er novembre prochain.

Mots-clés :