VIDEO. Un crocodile préhistorique appelé Lemmy en hommage au chanteur de Motörhead

INSOLITE La créature est considérée comme étant «la plus vicieuse qui ait jamais vécu sur Terre»…

20 Minutes avec agences

— 

Lemmy Kilmister au Liverpool University Mountford Hall
en 2011

Lemmy Kilmister au Liverpool University Mountford Hall en 2011 — Mandatory Credit: Sakura/WENN/sipa

  • Lemmy Kilmister est décédé le 28 décembre 2015.
  • Après son décès, les hommages se sont succédé.
  • Le National History Museum de Londres a décidé de donner son nom à un crocodile préhistorique.

Lemmy Kilmister, le chanteur et bassiste de Motörhead, était une icône du rock’n’roll. Il était l’épitomé de la sainte trinité Sex, Drugs and rock’n’roll. Près de quarante ans durant, avec son groupe, il a écumé toutes les salles du monde, délivrant un rock râpeux, dur, promenant sa massive silhouette et bombardant son public de ses riffs de basse couplés à sa voix, unique.

C’est donc normal qu’après son décès, survenu en décembre 2015, les hommages se soient multipliés : une immense statue dressée au Hellfest, des hommages de toute l’industrie musicale… et le plus récent en date, peut-être aussi le plus farfelu : des paléontologistes du National History Museum de Londres ont décidé de donner son nom à un crocodile préhistorique, comme le rapporte le Telegraph.

>> A lire aussi : Hellfest: Les festivaliers en prennent déjà plein les oreilles (mais aussi les yeux)

Une terreur préhistorique

Lemmy et son homologue saurien, Lemmysuchus (« Crocodile de Lemmy »), étaient effectivement tous deux aussi imposant : tandis que le leader de Motörhead était aussi massif que soniquement puissant, le crocodile du jurassique était un prédateur de 5,8 mètres de long, couvert d’une épaisse armure. Il pouvait facilement trancher en deux les tortues de mer d’un coup de mâchoire.

On ne pouvait mieux lui trouver comme nom !