Stars de Twitter: J.K. Rowling, écrivaine engagée

SERIE D'ETE (5/5) «20 Minutes» a stalké les comptes Twitter des personnalités les plus actives sur le site et vous présente cette semaine les cinq avec lesquels on ne s’ennuie jamais, pour le meilleur ou le pire…

F.R.

— 

J.K. Rowling, à la cérémonie des Bafta, à Londres, en février 2017.

J.K. Rowling, à la cérémonie des Bafta, à Londres, en février 2017. — Justin TALLIS / AFP

L’écrivaine J.K. Rowling, mondialement connue pour la saga Harry Potter née de son imagination, est prolixe sur son compte @jk_rowling. Ses tweets sont un parfait reflet d’un humour tout britannique.

Sa bio : « Author. Apologies, but I cannot guarantee answers to DMs » soit « Auteure. Désolé, mais je ne peux pas garantir une réponse à tous les messages privés ».

Qui la follow ? : 11.5 millions d’abonnés pour 502 abonnements et 8.359 tweets depuis août 2009.

Sa ligne édito : Si elle tweete évidemment sur son actu - en ce moment, la série The Strike, sur la BBC, adaptée d’un de ses romans -, J. K. Rowling réagit aussi à l’actualité et n’hésite pas à prendre position, Donald Trump étant l’une de ses cibles de choix.

« Au seuil d’une guerre, on rend hommage au grand leader charismatique, à sa parole d’or et à son immense sagesse. Je me demande ce qu’il en est de la Corée du Nord. »

S’il lui est arrivé deblesser les orgueils de certains français pour une blague mal comprise, elle répond brillamment aux trolls.

A quelqu’un déplorant qu’Hermione soit incarnée par une actrice blanche au théâtre : « On a trouvé la meilleure comédienne et elle est noire. Allez, salut ! »

Et n’hésite jamais à faire référence à l’univers d’Harry Potter qu’elle a crée.

« Ok, on y va : s’il vous plaît, ne commencez pas à vous étriper à cause de ça, mais cette année j’aimerais m’excuser d’avoir tué… Rogue. *court se mettre à l’abri* »

Le tweet costaud : A un fervent supporter de Donald Trump qui lui reproche de trop critiquer le président américain et lui annonce son intention de brûler ses livres et les films adaptés de ses romans, J. K. Rowling rétorque : « Eh bien, la fumée de la combustion des DVD peut être toxique et j’aurais quand même toujours votre argent. Mais si besoin, je peux toujours vous prêter mon briquet. »

 

Mots-clés :