Les héritiers de J.R.R. Tolkien, l’auteur du Hobbit et du Seigneur des anneaux, et la Warner Bros., qui a produit les films réalisés par Peter Jackson, avaient un contentieux sur l’exploitation digitale des œuvres. Depuis cinq ans, les deux parties s’opposaient au tribunal, mais ils viennent d’annoncer être parvenus à un accord à l’amiable.

Les héritiers de J.R.R. Tolkien considéraient que la Warner n’avait pas respecté les droits d’auteur et que leurs projets allaient à l’encontre de l’univers de l’auteur tel qu’il l’avait créé. Associés à la maison d’édition Harper Collins, ils réclamaient 80 millions de dollars.

>> A lire aussi : «Mes dessins devaient exprimer ce que Peter Jackson ressentait en lisant "Le Seigneur des anneaux"»

Pas de procès

Le procès n’aura finalement pas lieu comme le révèle leHollywood Reporter, puisque les deux parties se sont mises d’accord à temps. Les termes de leur contrat n’ont pas été dévoilés au public et l’exploitation de l’univers de J.R.R. Tolkien pourra se poursuivre. Est notamment attendu un jeu vidéo, Middle-earth : Shadow of War.

« Les parties sont heureuses d’avoir résolu de façon amicale ce problème et sont impatientes de travailler ensemble à l’avenir », ont fait savoir, dans un communiqué commun, la Warner Bros. et les héritiers de J.R.R. Tolkien.