Carla Bruni-Sarkozy dément toute relation avec Donald Trump

PEOPLE La rumeur date de plus de 15 ans…

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse et ancienne mannequin Carla Bruni-Sarkozy à Paris

La chanteuse et ancienne mannequin Carla Bruni-Sarkozy à Paris — WENN

Carla Bruni-Sarkozy et Donald Trump n’ont jamais eu de relation. La top-modèle et ancienne première dame a tenu à le rappeler dans une récente interview dans le Daily Beast au cours de laquelle elle est revenue sur cette affaire datant du début des années 90. « Toute cette situation était très vague, et en fait ça n’a simplement jamais existé », commente Carla Bruni-Sarkozy.

Comme le rappelle People, à l’époque, le New York Post fait sa Une en annonçant que Donald Trump s’est séparé de Marla Maples à cause de Carla Bruni. Celui qui est aujourd’hui président des Etats-Unis avait lui-même confirmé le lendemain. « J’étais très surprise qu’il confirme à la presse », confie l’ancienne première dame qui a toujours nié.

Donald Trump n’est pas à la hauteur Nicolas Sarkozy

Si aux Etats-Unis, cette rumeur remonte rapidement à la surface quand on tape le nom de Carla Bruni dans Google, l’intéressée assure qu’en France cela ne fait pas beaucoup jaser. « C’est parce que c’était un mensonge. C’est peut-être sur le Google Amérique parce qu’en France il y a d’autres choses qui ressortent, principalement mon homme, mon travail, des photos de moi jeune. Mais je suis contente qu’il n’y ait pas grand-chose sur mes enfants. J’ai pu les protéger », explique Carla Bruni-Sarkozy.

Donald Trump est en tout cas très loin, aux yeux de Carla Bruni-Sarkozy, de faire le poids face à Nicolas Sarkozy, pour lequel le mannequin ne manque pas de compliments. Mariée à l’ancien chef de l’Etat depuis 2008, elle semble toujours aussi éprise. « Mon homme, par exemple, ressemble à un vrai mâle. Mon homme est vraiment un homme pur, un mâle alpha je dirais, mais il a une part de féminité, sentimentale qui vient avec la famille », détaille Carla Bruni-Sarkozy, confiant au passage qu’une partie d’elle-même a été soulagée de quitter les ors de la République.