VIDEO. Incendie de Londres: Lily Allen accuse les autorités de mentir

ROYAUME-UNI La chanteuse affirme que le gouvernement et les médias tentent de minimiser le drame…

20 Minutes avec agences

— 

Lily Allen se rend à la galerie Saatchi à Londres

Lily Allen se rend à la galerie Saatchi à Londres — Will Alexander/WENN.com

Lily Allen est révoltée par l’incendie qui a ravagé la Grenfell Tower dans l’ouest de Londres, et notamment la façon dont les autorités et les médias gèrent le drame. Elle les a accusés de ne pas s’occuper des plus pauvres au profit des plus riches et de mentir, notamment sur le nombre de victimes, en direct sur Channel 4 alors qu’elle était interviewée par le journaliste star de la chaîne, Jon Snow.

Elle a tout d’abord déclaré qu’une enquête devrait être faite sur la régulation des alarmes à incendie et sur la législation qui les entoure. Elle dénonce en particulier les députés du Parti Conservateur (mené par la Première Ministre Theresa May) d’avoir voté contre la loi proposée par les Travaillistes (dont le leader est Jeremy Corbyn) demandant d’imposer plus de normes aux propriétaires dans les logements. Une loi qui évoquait notamment la sécurité en cas d’incendie.

Elle a aussi dénoncé la gestion du quartier par la mairie de Chelsea (détenue par le parti Conservateur jusqu’aux dernières élections, qui ont eu lieu la semaine dernière) qui, selon elle, ont fait trop de coupes budgétaires en « fermant des centres municipaux, des pubs locaux, pour en faire des appartements de luxe pour les gens riches » et n’ont « pas encouragé les gens à se mêler les uns aux autres ». La solution, pour que les choses s’arrangent selon Lily Allen, ce serait de commencer par « plus d’honnêteté sur le nombre de personnes qui sont mortes dans cette tour ».

Elle accuse

Pour Lily Allen, le nombre de victimes est minimisé par les autorités et les médias ne font que relayer les chiffres officiels et non la réalité. « Je crois que le gouvernement essaye de minimiser le deuil des gens ici. De toute ma vie, je n’ai jamais vu un incident de cette ampleur, où le nombre de victimes est réduit par les médias. 17 victimes ? Mais je suis désolée, ce que m’ont dit les personnes sur place est bien plus élevé. Ils parlent de 150 victimes au moins, et il y a un nombre important d’enfants. Il s’agit d’un nombre qui m’a été donné par des policiers et des pompiers présents sur place », a-t-elle déclaré au JT de Channel 4, visiblement choquée et révoltée par le drame.

Le journaliste a tenté de lui rappeler que les autorités ont prévenu que le nombre des victimes réel était sans aucun doute plus élevé et qu’ils attendaient de pouvoir identifier les corps pour donner un nombre exact, mais Lily Allen n’en démord pas. « Alors pourquoi ne nous dit-on rien maintenant ? Je ne comprends pas. Des familles entières ont péri, pour reconnaître un corps, il faut une personne de la même famille afin de faire des recherches ADN, il n’en reste plus », a-t-elle demandé.

>> A lire aussi : Attentat de Londres: Les stars du monde entier expriment leur soutien

La chanteuse a aussi pointé du doigt le fait que, outre les pompiers et les policiers, aucun officiel de la mairie ou du gouvernement n’a mis en place l’aide qui a été apportée aux victimes. « Les bénévoles et les volontaires qui sont ici ne sont pas gérés par la mairie, ce sont les gens eux-mêmes, les habitants du quartier qui se sont pris en charge seuls. C’est chaotique, car ils n’ont aucune expérience de ce genre d’incident. Et je pense que c’est très dangereux pour le gouvernement, parce que quand l’espoir des gens se transforme en colère, le problème à gérer va être énorme pour le gouvernement », a ajouté la chanteuse, qui a été l’une des premières personnes a venir prêter main forte aux victimes de ce quartier de l’ouest de Londres, où elle vit.

COME ON !!!!!!!!!

A post shared by Lily (@lilyallen) on

La conséquence de ce coup de gueule de Lily Allen ne s’est pas fait attendre. Ses autres interventions télévisées ont été annulées, notamment son passage sur la BBC, comme elle l’a elle-même confirmé.

« Je suis triste de vous annoncer que mon passage sur BBC News Night ce soir a été annulé. Ils ont pris quelqu’un de la mairie à la place », a-t-elle expliqué.