Le look de Victoria Abril à Cannes, on en parle ou bien?

CINEMA L'actrice espagnole a été très remarquée au Festival de Cannes ce mercredi...

Fabien Randanne

— 

Victoria Abril sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 17 mai 2017.

Victoria Abril sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 17 mai 2017. — Antonin THUILLIER, Aurelia BAILLY / AFP

Dire que Victoria Abril ne passe jamais inaperçue au Festival de Cannes est un euphémisme. Alors que la plupart de ses consœurs se glissent dans des robes de grands couturiers, prêtes à se retrouver dans les pages mode des magazines, la comédienne espagnole, elle semble tout faire pour se retrouver dans la rubrique insolite.

>> Lire aussi: les temps forts de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes

On se souvient du string mandarine sur shorty crème qu’elle arborait en montant les marches en 1997.

Victoria Abril au Festival de Cannes, en mai 1997.
Victoria Abril au Festival de Cannes, en mai 1997. - LAURENT REBOURS/AP/SIPA

 

Ou bien encore de sa manière bien à elle de réinterpréter la jupe parapluie, avec une ombrelle intégrée à sa robe. C’était en 2005, pour la projo de Caché. La tenue était on ne peut plus adéquate pour découvrir un film de Michael Haneke.

Victoria Abril au Festival de Cannes, en mai 2005.
Victoria Abril au Festival de Cannes, en mai 2005. - FRANCOIS GUILLOT / AFP

La vanne du frère de Pedro Almodovar

Cette année, elle se la joue ethnique avec un kimono « fabriqué avec du tissu africain », comme elle l’a déclaré au micro de Canal +. Mais ce qu’on remarque surtout, c’est sa coiffure qui a du lui coûter bonbon en extensions. Aux Etats-Unis, elle aurait été accusée « d’appropriation culturelle » bien avant d’entrer dans le Palais des festivals.

En France, les internautes ont surtout réagi en témoignant de leur compassion envers la personne qui se retrouverait assise derrière elle lors de la cérémonie d’ouverture (et de la projo des Fantômes d’Ismaël qui devrait suivre).

Même Agustin Almodovar, le frère de Pedro Almodovar, y est allé de sa vanne : « Victoria Abril vient de rentrer de Tokyo, la capitale de Guinée Bissau. »