Un livre fait de curieuses révélations sur le tournage de «Lara Croft : Tomb Raider»

CINEMA Angelina Jolie a dû se soumettre à des tests toxicologiques…

Caroline Madjar

— 

Angelina Jolie lors d'un déplacement à Athènes

Angelina Jolie lors d'un déplacement à Athènes — Papadakis Press/WENN.com

La carrière d’Angelina Jolie, tout comme sa popularité à l’international, s’est construite grâce à des films pivots dont la saga Lara Croft fait partie. Un nouveau livre, une biographie sur la productrice du film, Sherry Lansing, intitulée Leading Lady, fait quelques révélations sur le tournage du premier film, Tomb Raider.

Dans les bonnes feuilles publiées par le Hollwyood Reporter, on apprend notamment qu’à l’époque, Angelina Jolie a bien failli ne pas dérocher le rôle à cause de sa réputation. Les rumeurs rapportaient qu’elle avait une relation étrange avec son frère et avec celui qui allait devenir son mari, Billy Bob Thornton. Elles faisaient aussi état d’usage de drogues. Rien ne s’est arrangé quand Jon Voight, le père d’Angelina Jolie, et Jane Fonda, une amie de la famille, ont appelé Sherry Lansing pour la mettre en garde sur la fragilité de l’actrice.

Une équipe de choc

Angelina Jolie avait parfaitement conscience de sa réputation : quand elle a rencontré Sherry Lansing, elle a été très franche.

>> A lire aussi : Angelina Jolie licencie son frère qui s’occupait de ses six enfants

« Elle a dit, a raconté Simon West, le réalisateur du film, à l’auteur de la biographie, Stephen Galloway : "Je veux le faire mais je connais ma réputation, et je ferai tout pour vous prouver que j’en vaux la peine. Je suis quelqu’un sur qui on peut compter, je travaillerai durement. Je m’en fiche si la production veut me soumettre à des tests toxicologiques tous les jours". »

Et c’est effectivement ce qu’il s’est passé. Angelina Jolie a passé des tests quotidiens. La production, comme le rapporte l’ouvrage, a également mis en place une équipe autour d’elle afin de s’assurer de son bien-être, tant psychologique que physique.