Katy Perry au gala de la Human Rights Campaign, à Los Angeles le 18 mars 2017, a reçu le prix de l'Egalité pour son engagement en faveur des droits des personnes LGBT.
Katy Perry au gala de la Human Rights Campaign, à Los Angeles le 18 mars 2017, a reçu le prix de l'Egalité pour son engagement en faveur des droits des personnes LGBT. - Christopher Polk / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

« J’évoque mes vérités et je dépeins mes espoirs dans ces petites chansons pop, par exemple : I kissed a girl and I liked it ("J’ai embrassé une fille et j’ai aimé ça"). » Katy Perry a reçu samedi à Los Angeles le prix de l’Egalité lors du gala de la Human Rights Campaign (HRC, qui œuvre notamment en faveur des droits des homosexuels, bisexuels et/ou personnes trans).

« Pour tout dire, j’ai fait plus qu’embrasser une fille. Mais comment pouvais-je concilier cela avec la gamine que j’étais, qui chantait du gospel et a grandi dans des camps pro-conversion [en faveur des thérapies pour « convertir » les homos en hétéros] », a déclaré la chanteuse dans son discours de remerciements.

« L’homosexualité était synonyme du mot "abomination" »

« Ce dont j’avais conscience à l’époque, c’est que j’étais curieuse, et je savais aussi que la sexualité n’est pas aussi noire ou blanche que cette robe », a expliqué Katy Perry qui a été élevée dans un milieu très religieux et conservateur.

« J’ai grandi avec l’idée que l’homosexualité était synonyme des mots "abomination" et "Enfer", a confié la pop star. Donc pendant une grande partie de mon adolescence inconsciente, je priais pour chasser mes pensées gays. Puis, au milieu de tout ça, par un coup du destin, j’ai trouvé mon cadeau. Ce cadeau m’a ouvert à d’autres personnes en dehors de ma bulle et ma bulle a commencé à éclater. »

« Je ne cesserai jamais d’être une alliée »

« Honnêtement, je n’ai pas toujours fait ce qu’il fallait mais, en 2008, quand cette chanson [I Kissed a Girl] est sortie, je savais que j’avais commencé à dire quelque chose que beaucoup de gens dans le monde semblaient vouloir reprendre en chœur. »

Le président de HRC, Chad Griffin, a salué la chanteuse qui avec une « voix forte et sa résonance internationale s’est engagée en faveur de l’égalité des droits ».

Sur Twitter, samedi, Katy Perry a insisté : « Je ne cesserai jamais d’être une alliée et une voix bienveillante pour tous ceux qui s’identifient comme lesbienne, gay, bi, trans ou queer. »

Mots-clés :