Charlie Sheen met en cause une crème pour son comportement erratique

INSOLITE Il s’agit d’une crème à la testostérone, ce qui expliquerait sa phase « sang de tigre »…

20 Minutes avec agences

— 

Charlie Sheen

Charlie Sheen — WENN

Charlie Sheen vient de faire une déclaration qui en étonnera plus d’un : son pétage de plomb en 2011 est dû à une crème à la testostérone. Petit retour en arrière, en 2011, Charlie Sheen se fait virer de la série Mon Oncle Charlie après avoir insulté son créateur ainsi que ses collègues. S’en suivent plusieurs coups d’éclat, comme lorsqu’il a présenté les deux femmes qui partageaient son lit à la télévision américaine et qu’il appelait ses « déesses ». Ou bien évidemment lorsqu’il a affirmé que du « sang de tigre » coulait dans ses veines.

« Je ne suis pas bipolaire, je suis bi-gagnant. Je suis sous drogue, en effet, et ça s’appelle la Charlie Sheen. Mais ce n’est pas disponible et vous ne pouvez pas en prendre, car c’est trop fort pour vous. Si vous en prenez vous allez mourir, votre visage va se liquéfier et votre corps va exploser », avait-il répondu à la journaliste qui lui demandait s’il était sous drogue durant l’interview. La même année, il était également à la recherche d’un nouveau stagiaire « avec du #SangDeTigre ».

Retour vers le futur

Depuis, cette période est derrière lui. L’acteur s’est excusé auprès de ses anciens collègues de la série.

Il a ensuite révélé sa séropositivité dans une interview vérité.

Invité cette semaine sur le plateau de Good Morning America, il est revenu sur cette période trouble. « C’est assez marrant parfois de regarder (ses anciennes interviews de 2011) mais ça me fait aussi un peu grincer. C’est du genre "Mec, qu’est-ce que c’est que ça ?" », a-t-il déclaré avant d’expliquer qu’à cette époque, pour « augmenter sa libido », il utilisait une crème à la testostérone. « Ça se métabolisait en une sorte d’excès de colère », précise-t-il.

>> A lire aussi : Charlie Sheen souhaite la mort de Donald Trump

Charlie Sheen restant Charlie Sheen, il assume complètement ses erreurs passées, notamment à propos de sa consommation de drogue. « Je pense que c’est dans notre ADN, nous sommes la somme de toutes nos expériences, les bonnes comme les mauvaises », a-t-il confié.