Eva Longoria se veut modèle

CINEMA La comédienne a décidé de montrer l’exemple aux jeunes filles latines…

20 Minutes avec agences

— 

Eva Longoria

Eva Longoria — Rocky/WENN.com

Eva Longoria a décidé de prendre son rôle de célébrité à bras-le-corps. Après Jennifer Lopez, elle a décidé elle aussi de montrer la voie à la jeunesse latina en se posant comme un modèle à suivre. Et pour cause, depuis son émergence dans la série Desperate Housewives, la comédienne est devenue l’une des stars les plus scrutées par les médias.

So honored to be on the Latina Magazine December/January cover! @latina #EvaOnLatina

A photo posted by Eva Longoria Baston (@evalongoria) on

Après son mariage – et son divorce – avec Tony Parker, c’est désormais au bras du milliardaire José” Pepe” Bastion qu’elle a décidé de faire sa vie, et si elle vit désormais le showbiz plus en coulisses que devant les objectifs, ça ne l’empêche pas de garder le cap. Un cap dédié aux jeunes générations, auprès de qui elle veut se montrer exemplaire.

>> A lire aussi : Convention démocrate: Lady Gaga, Snoop Dogg, Eva Longoria... Un parterre de stars pour Hillary Clinton

« Les jeunes latinas ne pourront rien devenir si on ne leur montre pas la voie. En me voyant jouer, m’engager politiquement, agir auprès des associations, elles pourront se dire,” Je peux le faire”, a-t-elle confié à Latina.com. C’est un choix très conscient, et un effort à faire, mais c’est surtout un honneur. Je ne fais rien sans penser à la communauté latine. Je ne parle pas pour elle. Je parle avec elle. Je leur donne la force de parler pour eux-mêmes, et c’est le rôle ultime que peut se donner un modèle exemplaire. »

Une « chica » à Hollywood

Elles sont peu, les femmes latines, à avoir réussi à se faire un nom à Hollywood, et c’est pour ça que, de Salma Hayek à Jennifer Lopez, elles cherchent toutes à se montrer exemplaires.

People en Espanol 20th Anniversary!! A la venta ahora!!! #aniversario #20anos!!

A photo posted by Jennifer Lopez (@jlo) on

Eva Longoria n’en pense pas moins, évidemment, et elle est obligée de constater que malgré les progrès effectués, l’industrie a encore du chemin à parcourir pour se montrer juste vis-à-vis d’une communauté bien plus présente dans la rue qu’à l’écran. « Il y a du progrès, mais il y a encore des choses à faire. Les latinos représentent 16 % de la population, mais ils sont 6 % à l’écran. On ne peut changer ça qu’en passant derrière la caméra et faire ce que je fais – devenir producteur, réalisateur ou auteur, afin de raconter nos propres histoires, a ajouté la comédienne multicarte. J’adore produire la série Telenovela parce que ça me permet de mettre en avant huit jeunes comédiens latino qui n’auraient pas eu leur chance à côté de ça. C’est clairement la partie que je préfère. »

Effectivement, aujourd’hui productrice et réalisatrice, notamment sur la série Jane the Virgin, Eva Longoria a pris son destin en main, et elle espère bien que d’autres le feront après elle.