«Famous»: Tout comprendre au nouvel épisode du clash Kanye West-Taylor Swift

CLASH Taylor Swift et Kanye West s’enfoncent un peu plus dans les querelles après la publication d’une vidéo par Kim Kardashian qui entend prouver que la chanteuse a menti…

C.B.

— 

Le temps de l'entente entre Kanye West et Taylor Swift, ici aux MTV Video Music Awards en août 2015, semble révolu.

Le temps de l'entente entre Kanye West et Taylor Swift, ici aux MTV Video Music Awards en août 2015, semble révolu. — Matt Sayles / AP / Sipa

C’est le feuilleton people de l’été. Depuis le début de l’été et la sortie du single polémique Famous de Kanye West, la guéguerre entre le rappeur et la chanteuse est repartie de plus belle. La chanteuse savait-elle que les paroles de la chanson la traitaient de « Bitch » (salope) ? Elle prétend que non, mais Kim Kardashian elle affirme avoir la preuve que oui. Retour sur une bagarre par tweets et avocats interposés..

Le mot « bitch » qui ne passe pas 

Alors que Kanye West sort la fameuse chanson Famous, il lance la controverse avec son clip… mais aussi ses paroles qui font référence à Taylor Swift : « I feel like me and Taylor might still have sex. Why ? I made that bitch famous » (« Je pense que moi et Taylor on pourrait encore coucher ensemble. Pourquoi ? J’ai rendu cette salope célèbre ». Il assure alors avoir reçu l’autorisation de la chanteuse pour prononcer cette phrase, il affirme même qu’elle a « trouvé que c’était drôle » et qu’elle a même « inventé les paroles ». Ce que Taylor Swift dément formellement.

Un enregistrement clandestin

Face à la polémique, Kim Kardashian avait volé au secours de son mari en juin dans un entretien au magazine GQ

Elle assure alors que Taylor Swift a menti et qu’elle en a la preuve en vidéo parce qu’un vidéographe filmait la conversation téléphonique ? Pourquoi ? « parce que le mari de Kim paie un vidéaste pour filmer quand il enregistre un album, pour la postérité (et peut-être un jour pour un documentaire) », précise GQ. Et Kim d’assurer que les avocats de Taylor leur ont demandé de détruire cet enregistrement.

La vidéo publiée

Dimanche, Kim Kardashiana mis ses menaces à exécution en publiant une vidéo capturée lors d’un appel de Kanye West à Taylor Swift lui demandant son accord pour la fameuse phrase. On y voit son rappeur de mari, Kanye West, appeler la chanteuse pour lui soumettre les paroles de sa chanson Famous​. Taylor Swift le remercie à plusieurs reprises de cette attention et lui donne son accord pour citer son nom dans sa musique.

La riposte de Taylor swift

Taylor Swift serait-elle une menteuse ? Certainement pas. Comme ses avocats auparavant, la chanteuse a trouvé la parade en publiant une nouvelle explication sur Twitter. Et en profite pour tacler à nouveau le couple en écrivant noir sur blanc que Kanye West a enregistré « secrètement » leur appel, permettant à son épouse de le poster ensuite sur Internet, évidemment sans son accord cette fois.

Ce message interroge les détracteurs de la chanteuse : « Où est la vidéo dans laquelle Kanye me dit qu’il va m’appeler "cette salope" dans sa chanson ? Elle n’existe pas parce que ça n’est jamais arrivé. Vous ne contrôlerez pas la réponse émotionnelle de quelqu’un en la traitant de "cette salope" devant le monde entier. Bien sûr que je voulais aimer la chanson. Je voulais croire Kanye quand il m’a dit que j’allais aimer la chanson. Je voulais qu’on ait une relation amicale. Il m’a promis de jouer la chanson pour moi, mais il ne l’a jamais fait. Même si je voulais être d’un grand soutien à Kanye pendant cet appel, vous ne pouvez "donner votre approbation" à une chanson que vous n’avez pas entendue. Etre faussement peinte comme une menteuse alors que l’on ne m’a jamais donné la totalité de l’histoire c’est de la diffamation. J’aimerais vraiment ne plus faire partie de cette histoire, dans laquelle je n’ai jamais demandé à être incluse, depuis 2009. »

Cette histoire en question date de 2009, alors que Taylor Swift recevait un prix aux MTV Video Music Awards et que le rappeur l’interrompait au milieu de son discours. Visiblement, la rancune de la chanteuse ne passe pas, et les esprits ne sont pas près de se calmer.