Les sept plus grands moments éthyliques de Gérard Depardieu

PEOPLE Gérard Depardieu a encore fait des siennes en Belgique. Il a dû abréger une lecture publique après être apparu ivre sur scène. Pour «Gégé», c'est loin d'être une première... 

A.L.

— 

Gérard Depardieu, saoûl en interview sur France 2 après son César pour Cyrano de Bergerac

Gérard Depardieu, saoûl en interview sur France 2 après son César pour Cyrano de Bergerac — France 2

Gérard Depardieu a encore frappé. Invité dimanche pour une séance de lecture publique à Bruxelles, l’acteur est apparu tellement ivre sur scène qu’il n’a pas tenu plus de trente minutes, après avoir lu parfois deux, trois fois la même phrase. C’est loin d’être la première fois que «Gégé» se montre ivre en public. Retour sur sept de ses cuites publiques. 

Il fait un coma éthylique... à 8 ans 

Imaginez un Depardieu miniature, perdu dans une fête foraine à l’âge de 8 ans. C’est la première cuite du comédien, à en croire le récit qu’il en faisait en 2012 dans Petits moments d'ivresse, un livre de Gustave Kerven et Stéphanie Pillonca qui collectionnait les témoignages de stars sur le sujet. Pour «Gégé», tout a donc commencé par «un coma éthy­lique à la fête foraine, au rosé chaud et au blanc qu’on avait gagnés dans une tombo­la… Je me suis réveillé trois ou quatre heures après, et je n’ai rien vu, un trou noir.» 

Il snobe le festival d’Edimbourg pour une pinte

C’était en juin dernier. Invité au festival d’Edimbourg pour présenter Welcome to New York, Gérard Depardieu brillait par son absence le soir de la projection. Le problème, c’est qu’il avait été aperçu la veille en train d'enchaîner les pintes de bière dans un pub de l'île de Skye. Le voilà d’ailleurs en train de trinquer joyeusement avec l’objectif: 

Le Edinburgh News s'offusque alors: «Gérard Depardieu snobe le festival de cinéma pour une pinte».

Il tombe en scooter avec 1,8 gramme dans le sang 

En novembre 2012, Depardieu est victime d’un accident de scooter sans gravité. Mais qui lui vaut un contrôle à l’éthylotest au résultat qui ne laisse pas trop de doutes: 1,8 g par litre de sang (le taux autorisé est limité à 0,5 g). Il reconnaît avoir bu du champagne en Ouzbékistan avant de prendre son avion pour Paris. Il est conduit au commissariat en cellule de dégrisement. 

Il urine au milieu d'un avion

En août 2011, Gérard Depardieu est dans un avion d’Air France à destination de Dublin. Juste avant le décollage, il demande à se rendre aux toilettes mais l’hôtesse refuse et l’invite à se rasseoir: Gérard Depardieu «ne peut pas attendre» et urine dans une bouteille vide. «On voyait bien qu’il avait bu» avait alors raconté une passagère. L'intéressé avait pourtant assuré être «absolument à jeun». 

Il est à peine compréhensible en interview 

En 1991, Depardieu reçoit le César du meilleur acteur pour le Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau qui rafle par ailleurs dix statuettes. La journaliste de France 2 qui l’interroge en direct du Fouquet’s ce soir-là mériterait au moins le César de l’interview pour lui avoir tenu tête alors qu’il cherche ses mots, bafouille, et refuse de répondre. Elle tente d’obtenir un commentaire sur le succès du film et Depardieu lance, ravi: «C’est un succès, comme dirait Cyrano, c’est un succès! C’est déjà pas mal». Y aurait-il un lien à établir avec cette coupe de champagne posée devant lui sur le bar?

Il est «une ordure, une vraie ordure»

Autre interview surréaliste de Gérard Depardieu, en mai 2011 dans Ce soir ou jamais. Frédéric Taddeï tente de l’interroger sur son métier d’acteur, et ne peut stopper le flot incompréhensible du comédien qui lâche: «Je suis quand même une ordure! Je suis une vraie ordure. Ça veut dire comme toi, comme tous les autres qui sont là, sur ces cubes, je suis une vraie ordure. C'est parce que t'es filmé, c'est comme ça. J'aurais pu être bien, très très bien. Le festival de Cannes, président, les machins, ordures!».  Pardon?  Avant qu’on ait le temps de percer la logique du propos, Depardieu quitte le plateau sur un splendide: «Bon, je vais pisser parce que j’en peux plus!».

Il déboule sur scène pour le César de Julie

Treize ans plus tard, c’est à sa fille Julie Depardieu de recevoir un César, pour son second rôle dans La Petite Lili de Claude Miller. Depardieu déboule sur scène, vraisembablement ivre. «Je ne veux pas faire Gainsbourg», s’excuse-t-il. Commentaire navré de sa fille: «C’est mon fardeau». 

Mots-clés :