Justin Bieber: Un juge argentin veut la peau du chanteur

PEOPLE Un mandat d’arrêt international pourrait être délivré à l’encontre de l’artiste pour une affaire d’agression qui remonte à novembre 2013…

A.G.

— 

Justin Bieber, le 9 septembre à New York.

Justin Bieber, le 9 septembre à New York. — THEO WARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Décidément, les déboires de Justin Bieber avec la justice n’en finissent pas. Le chanteur canadien est recherché en Argentine, où un juge a bien l’intention de déterminer sa responsabilité dans l’agression d’un photographe.

Jeudi dernier, Facundo Cubas a sommé le chanteur de venir subir un interrogatoire dans son pays. Justin Bieber est accusé d’avoir demandé à des gardes du corps d’agresser un paparazzi devant une boîte de nuit argentine pendant sa tournée sud-américaine l’an dernier. Le juge a demandé à Interpol d’utiliser tous les moyens nécessaires pour prévenir le chanteur qu’il disposait de 60 jours pour se présenter au tribunal. Si jamais il ne s’exécute pas, un mandat d’arrêt international pourrait être émis contre lui.

Le 9 novembre 2013, le photographe argentin Diego Pesoa affirmait qu’il avait été pourchassé par des gardes du corps de Justin Bieber à l’extérieur du club INK de Buenos Aires, où le chanteur se trouvait avec des proches. Selon la loi du pays, il pourrait écoper d’une peine de prison allant d’un mois à six ans s’il était inculpé pour avoir causé des blessures.