Johnny Hallyday accusé de «refaire l'histoire» dans son autobiographie

71 contributions
Publié le 7 février 2013.

REACTIONS - Au fil des pages de «Dans mes yeux», en librairies ce jeudi, le rockeur règle ses comptes avec le show business et un certain nombre de ses confrères...

Dans son autobiographie «Dans mes yeux» (Plon), écrite avec la romancière Amanda Sthers, Johnny Hallyday flingue un certain nombre de stars de la chanson française. Au premier rang desquelles: Michel Sardou, avec qui le rockeur est fâché depuis de nombreuses années «parce qu’il avait fait une vanne sur scène». Michel Sardou avait dit, en parlant de Jade, la fille du rockeur: «Johnny avec sa Viêt-cong». «A force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu», lâche Johnny Hallyday. Interrogé par Le Figaro au sujet de ces propos virulents, Michel Sardou a déclaré mercredi: «Je veux bien que l'on fasse des commentaires sur les Mémoires de La Rochefoucauld, mais ceux de Johnny, je m'en tape.» Il refuse d’entrer dans la polémique: «Il n'y a pas de quoi en faire une montagne», assure-t-il.

La fille de son ancien impresario s’insurge

Mais tout le monde n’a pas pris les attaques de Johnny Hallyday avec autant de philosophie. Vincence Stark, la fille de son ancien impresario, Johnny Stark, a répondu au papy du rock, qui a aussi réglé ses comptes avec lui à travers son autobiographie en le décrivant comme un «escroc malin» et en écrivant: «Pendant quatre ans, il ne m'a donné que la moitié de ce que je gagnais (...). Johnny Stark est le premier grand traître de mon entourage». 

«Je trouve bien facile de salir la réputation de Johnny Stark, mort depuis 24 ans, qui par la force des choses ne peut se défendre. Il est aisé de refaire l’histoire!», s’est insurgée auprès de l’AFP Vincence Stark, qui a elle-même été l’attachée de presse de Johnny Hallyday pendant plusieurs années. Elle ajoute que le «supposé préjudice n’était pas si important puisqu’à l’été 1973, près de vingt ans après les faits, M. Johnny Hallyday avait fait le pied de grue afin que Johnny Stark s’occupe à nouveau de lui.»

Johnny a «voulu rétablir la vérité» 

Dans une interview publiée ce jeudi dans Le Parisien, Johnny Hallyday, qui n’a caché aucune rancœur dans son autobiographie, assure avoir eu «besoin de [se] libérer». «On a raconté tellement de choses sur moi qui étaient inexactes, dans tellement de livres… J’ai voulu rétablir la vérité, explique-t-il au quotidien. Vous savez,  les gens ont été beaucoup plus méchants avec moi que je ne le suis avec eux». Interrogé sur ses déclarations «sans pitié» sur Michel Sardou, il répond: «Il ne faut surtout pas attaquer mes enfants, je lui en veux». Johnny Hallyday affirme ne pas regretter certains propos dans son livre. «Ce sont des choses que je pense. Il était temps que je le fasse parce que j’ai frôlé la mort il y a quelques années. C’était resté au fond de moi. J’avais besoin de me libérer». 

>> Vous êtes fan de Johnny? Avez-vous acheté son autobiographie? Qu'en pensez-vous? Etes-vous surpris par ses révélations?

Déposez votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

A.G.
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr