Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, plaisante avec Christian  Clavier et Camille de Rocca Serra, le 11 septembre 2004, à  Porto-Vecchio. Il est venu assister à l'avant-première de «l'Enquête  Corse», dans lequel joue Clavier.
Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, plaisante avec Christian Clavier et Camille de Rocca Serra, le 11 septembre 2004, à Porto-Vecchio. Il est venu assister à l'avant-première de «l'Enquête Corse», dans lequel joue Clavier. - OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP

A.L

«Il ne s’agit absolument pas d’un exil fiscal» affirme son agent Alexandra Schamis à l’AFP. Si l’acteur s’est installé à Londres «depuis plusieurs mois» et jusqu’à fin 2013, c’est «pour des raisons artistiques», car il travaille notamment sur place à l'adaptation d'Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor, mais aussi à cause des critiques qu’il ne supporte plus de la part des Français.

Selon son agent, Christian Clavier «a été meurtri aussi par le mauvais accueil de son dernier film (On ne choisit pas sa famille, sorti en novembre 2011)». Selon l’acteur, c’est son amitié avec Nicolas Sarkozy qui oriente les critiques.

«Ces critiques dépassaient le cadre artistique. Il est la cible d'attaques systématiques pour son amitié avec Nicolas Sarkozy. Il a ressenti un ras-le-bol, d'autant que ses proches ont souffert aussi de la situation. Son installation provisoire à Londres est aussi motivée par un souci de bien-être personnel et familial» a expliqué Alexandra Schamis, en exclusivité à l’agence de presse française.

L'amitié entre Christian Clavier et Nicolas Sarkozy est bien connue. Elle remonte à l'époque où l'acteur habitait Neuilly. Christian Clavier avait notamment évoqué son «extraordinaire capacité d'écoute».