Le magazine Closer qui titre sur Kate Middleton le 14 septembre 2012.
Le magazine Closer qui titre sur Kate Middleton le 14 septembre 2012. - G. LABARTHE / 20 MINUTES

M.P. et C.C. avec agences

Les médias Britanniques et le Palais vont encore se déchaîner. Mais cette fois, contre les Italiens et les Irlandais. Un magazine du groupe Mondadori – auquel appartient Closer - a annoncé qu’il publiera lundi les photos seins nus de Kate Middleton, tandis qu'un journal irlandais, le Daily Star, a brisé le consensus au sein de la presse d'outre-Manche en les publiant dès ce samedi.  

«C'est une affaire qui mérite d'être traitée car elle montre de manière très naturelle la vie quotidienne d'un très célèbre, jeune et moderne couple amoureux», a expliqué à la presse Alfonso Signorini, rédacteur en chef de la revue Chi.  Le groupe Mondadori est une filiale à plus de 50% de Fininvest, la holding détenue par Silvio Berlusconi.

De son côté, le rédacteur en chef du journal irlandais a défendu son choix, le qualifiant de «service à (ses) lecteurs». «Je suis un peu déconcerté par la réaction de la Grande-Bretagne», a déclaré Mike O'Kane à la BBC. «Cela semble être un problème en Grande-Bretagne car (la duchesse) est votre future reine. Mais de notre point de vue, en Irlande, Kate Middleton est juste une parmi tant de célébrités», a-t-il ajouté.

Une procédure judiciaire engagée

William et Kate «ont été profondément peinés d'apprendre qu'un magazine français et un photographe avaient porté atteinte à leur vie privée d'une manière aussi grotesque et totalement injustifiable», a affirmé un porte-parole de St James Palace. 

Le prince William et son épouse Kate ont engagé une procédure judiciaire contre Closer qui a publié les photos dans son édition de vendredi. Une procédure en référépour «atteinte à la vie privée»  a été engagée par le couple princier pour éviter que les clichés, pris lors de leurs vacances dans le sud de la France, ne soit réutilisée.