Un monument consacré à la rafle.
Un monument consacré à la rafle.

Le 16 juillet prochain*, cela fera tout juste soixante-dix ans que 13 152 Juifs parisiens et de banlieue ont été arrêtés par les nazis lors de la tristement célèbre rafle du Vél'd'Hiv. Pour commémorer l'événement, plusieurs expositions sont prévues à Paris. Du 16 juillet au 15 septembre, à l'occasion de l'exposition « La rafle du Vél d'Hiv, les archives de la police » à la mairie du 3e arrondissement, la préfecture de police exposera pour la première fois ses archives qui recèlent des documents uniques. Parmi eux, « des registres de mains-courantes, des relevés du recensement de la population juive effectué en octobre 1940 et des listes d'émargement établies lors de la remise de l'étoile jaune, en juin 1942 ». Des archives qui concernent le 3e arrondissement, les autres ayant été détruites à la Libération. Seront également exposés des documents sur les biens appartenant aux personnes conduites au camp de Drancy (Seine-Saint-Denis).
Parallèlement, deux autres expositions viennent enrichir la réflexion sur ces tragiques événements. Depuis le 29 juin, « Sur les traces d'une photo. Dix histoires d'enfants sauvés », également à la mairie du 3e, propose de découvrir les histoires de dix enfants juifs qui ont survécu à la Seconde Guerre mondiale. Enfin, « C'étaient des enfants », jusqu'au 27 octobre à l'Hôtel de Ville (4e), présente une sélection de documents inédits, issus de collections particulières, sur la déportation et le sauvetage d'enfants juifs à Paris.H. C.