Il est nécessaire d'avoir l'accord de son propriétaire pour sous-louer.
Il est nécessaire d'avoir l'accord de son propriétaire pour sous-louer.

Julien Descalles

Envie de sous-louer votre appartement le temps des vacances ? Quelques Franciliens qui ont déjà tenté l'aventure livrent leurs bons conseils pour partir l'esprit tranquille.

Le cadre légal, tu respecteras. Interdite par l'article 8 de la loi du 6 juillet 1989, la sous-location reste possible à deux conditions : « Solliciter l'accord écrit de son bailleur et fixer un loyer inférieur ou égal à celui d'origine », rappelle Arnaud Bucaille, fondateur du site de sous-location e-sublet.fr. Sans accord, attention : « Vous risquez non seulement des indemnités, mais surtout l'exclusion », précise Arnaud Bucaille.

Internet, tu solliciteras. Certains préfèrent utiliser les réseaux sociaux. « Pour ne pas avoir affaire à de complets inconnus », témoigne Claire, qui a cédé son appartement pour trois mois cet été. D'autres plébiscitent les sites de sous-location. « Non seulement certains proposent un photographe pour mettre en valeur votre bien, mais surtout, en cas de problème, ils sont un interlocuteur vers qui se tourner, et qui a pris soin de demander une caution », souligne Camille, qui sous-loue durant le mois d'août son deux-pièces dans le 17e.

Un homme de confiance, tu adouberas. « Le plus simple, c'est d'être présent à l'accueil et à la sortie. » Le conseil de Claire fait consensus. Mais comment être à la fois en vacances et assurer l'état des lieux ? « Mon appartement va passer de main en main tous les quatre jours, mais heureusement, un collègue va assurer l'intendance », souligne Camille. Changement des draps, remise des clés, état des lieux : autant de tâches assurées contre rétribution.

Un jardin secret, tu cultiveras. Inquiet de confier son intimité à des inconnus ? « Le plus simple, c'est de mettre sous cadenas papiers perso et objets de valeur », exhorte Camille.

Des recommandations, tu distilleras. Enfin, n'hésitez pas à lister quelques recommandations : « De simples règles de bon sens, indique Claire, comme fumer à la fenêtre, arroser les plantes ou aérer régulièrement. »