La passerelle Debilly sur les quais.
La passerelle Debilly sur les quais.

Hélène Colau

Top départ pour le réaménagement des berges de Seine. Les travaux, qui dureront tout l'été, viennent de commencer entre l'avenue de New-York (16e) et le bassin de l'Arsenal (12e). De larges traversées piétonnes vont être créées au niveau du quai Branly et du Palais de Tokyo. Par conséquent, la circulation se fera sur une file dans chaque sens jusqu'au 31 août. Une piste cyclable va aussi être réalisée sur l'avenue de New-York, entre le pont de l'Alma et le pont d'Iéna.

Trottoirs élargis
Dès le 16 juillet, quatre passages piétons seront aménagés de part et d'autre du pont Louis-Philippe, afin d'accéder à la nouvelle promenade en bord de fleuve. Une galerie assurera la liaison entre le port Henri-IV et le bassin de l'Arsenal. Ces travaux ne gêneront pas la circulation car ils coïncident avec la fermeture annuelle liée à Paris plages. Parallèlement, les voies de circulation des quais bas rétréciront d'un mètre afin d'élargir les trottoirs, qui passeront à 3,30 m. Un gazon rustique, favorable à la biodiversité, sera semé au pied des arbres. Une bande de pavés enherbés séparera la voirie du fond des quais et préservera le gazon du piétinement.
Sur le quai des Tuileries, deux traversées piétonnes vont être créées face à la passerelle Léopold-Sédar-Senghor. Les grilles du jardin des Tuileries vont être rouvertes pour permettre l'accès direct au jardin. Enfin, le square de l'Hôtel de Ville deviendra accessible depuis le quai bas grâce à de nouvelles traversées piétonnes. Il sera meublé de bancs, fauteuils et plateaux multipositions offrant une jolie vue sur l'île Saint-Louis, l'île de la Cité et les ponts de la Seine.

Rive gauche

Les aménagements de la rive gauche ne seront pas livrés avant le printemps prochain. L'ex-Premier ministre (UMP) avait bloqué les travaux sur cette rive appartenant à l'Etat. Maintenant que le gouvernement est à gauche, la Mairie de Paris espère un déblocage rapide.