L'attaque a eu lieu devant une agence bancaire située à Aubervilliers.
L'attaque a eu lieu devant une agence bancaire située à Aubervilliers.

Jérôme Comin

L'enquête progresse. Un suspect a été arrêté lundi matin en Seine-Saint-Denis par la police après le braquage d'un fourgon blindé quelques heures plus tôt, à Aubervilliers, au cours duquel un convoyeur de fonds a été grièvement blessé, affirme une source proche de l'enquête. Au moins quatre hommes armés de fusils automatiques de type kalachnikov ont pris d'assaut peu après 5h30 un véhicule de la société TAS, qui stationnait près de la station de métro des Quatre-Chemins pour réapprovisionner un distributeur de billets de la BNP.

Un butin de près de 200.000 euros

Les malfaiteurs ont tiré une vingtaine de cartouches sur le convoyeur et son garde en sortant de leur cachette située sous une porte cochère d'un immeuble mitoyen. Le garde, touché au flanc, se trouvait lundi soir entre la vie et la mort. «Cela montre la détermination de ces malfaisants, affirme une source policière. La présence de passants ne les a pas arrêtés.» Le conducteur d'une voiture qui se dirigeait vers Paris a d'ailleurs eu la vitre arrière de son véhicule transpercée par une des balles. Selon les premiers éléments de l'enquête, après avoir récupéré les deux sacs contenant près de 200.000 euros, les malfaiteurs cagoulés sont montés à bord d'un 4x4 retrouvé incendié un peu plus tard à La Courneuve.

augmentation

Les vols à main armée contre les transports de fonds ont grimpé de 75 % entre mai 2011 et avril 2012, selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).