Le centre tente de se faire une place

« On est les seuls à pouvoir imposer des triangulaires à Paris. » L'objectif du Centre pour la France, rassemblement créé par le MoDem pour les législatives, est de « jouer le r&ocir...

— 

Stéphane Cossé présente les candidats.

Stéphane Cossé présente les candidats. — K. CRONA / 20 MINUTES

« On est les seuls à pouvoir imposer des triangulaires à Paris. » L'objectif du Centre pour la France, rassemblement créé par le MoDem pour les législatives, est de « jouer le rôle de force d'équilibre entre l'UMP et le PS », d'après Stéphane Cossé, président de la fédération MoDem de Paris. Le mouvement présentait mardi ses candidats parisiens, onze femmes et sept hommes, une équipe qu'il a voulue « diverse ». Car le Centre pour la France souhaite jouer sur le terrain de l'exemplarité. « A l'UMP et au PS, il y a peu de renouvellement, quatorze députés sortants se présentent, attaque Cossé. Beaucoup de candidats détiennent un autre mandat. » Tous ceux du Centre pour la France ont symboliquement signé mardi la charte Anticor pour la moralisation de la vie publique.
Mais transparence ne veut pas dire absence de stratégie. Le Centre pour la France a pris soin de présenter des candidats qui collent aux traditions politiques des circonscriptions. Ainsi, Violette Baranda, candidate dans le 19e, se dit « écologiste de gauche », tandis que Béatrice Lecouturier, qui se présente dans le 16e, tient à rassurer les électeurs : « Je suis bien de droite. » H. C.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.