La plupart des clients viennent récupérer de petits bijoux d'une grande valeur sentimentale.
La plupart des clients viennent récupérer de petits bijoux d'une grande valeur sentimentale. - V. WARTNER / 20 MINUTES

Hélène Colau

Le Crédit municipal de Paris fait un geste pour ses clients les plus modestes. L'ancien Mont-de-Piété a engagé depuis un mois une opération de « dégagement gratuit », c'est-à-dire qu'il restitue gracieusement les objets déposés par des clients dont le total des prêts sur gage n'excède pas 150 €. Comme seules 1 500 personnes sur les 4 000 concernées sont pour l'instant venues récupérer leurs biens, l'institution, qui fête ses 375 ans, a décidé de prolonger l'opération d'un mois, jusqu'au 31 mars.
« Ces derniers temps, nous accueillons environ 700 personnes par jour, soit 36 % de plus qu'en 2007, explique Bernard Candiard, directeur général du Crédit municipal. Du coup, nous dégageons un bénéfice, ce qui n'est pas notre vocation. Ça nous fait plaisir d'en rendre une partie à nos clients. »

90 % de bijoux
Hier matin, il y avait la queue devant l'institution de la rue des Francs-Bourgeois (4e). Des dizaines de personnes, averties par courrier, venaient récupérer de petits bijoux, qui constituent 90 % des objets déposés. Lara*, très apprêtée et vêtue de couleurs vives, range précieusement trois bagues dans une pochette apportée à cet effet. « Elles me viennent de ma grand-mère, en Russie, dit-elle avec un léger accent. C'est de l'or russe, ici on m'a dit qu'il valait moins que le français, mais là-bas, on pense le contraire. » Marie*, qui vit dans le 16e arrondissement, pensait ne jamais revoir ses bijoux. « Je les ai laissés en 2008 et depuis, je renouvelle le crédit tous les ans. J'y tiens beaucoup, surtout au collier de perles qu'on m'a offert pour mes fiançailles, il y a presque cinquante ans ! Mais financièrement, je ne pouvais pas les reprendre. On m'a fait un beau cadeau. »