Un premier jardin sonore à Paris en 2011

Rien de mieux qu'un « jardin sonore » pour « reconquérir l'espace public face à l'automobile ». D'ici au printemps 2011, la mairie du 4e aménagera « la première oeuvre sonore dans un espace végétal » à Paris. D'une surface de 5 080 m2, le futur jardi...

— 

Rien de mieux qu'un « jardin sonore » pour « reconquérir l'espace public face à l'automobile ». D'ici au printemps 2011, la mairie du 4e aménagera « la première oeuvre sonore dans un espace végétal » à Paris. D'une surface de 5 080 m2, le futur jardin rassemblera l'actuel square Albert-Schweitzer, l'aire de stationnement de la Cité des arts et le jardin de l'hôtel d'Aumont. Coût du projet : 2,9 millions d'euros, payés par la Ville. « Notre besoin d'avoir plus d'espaces verts dans le centre de la capitale a croisé la demande des musiciens de l'Institut de recherche et de coordination acoustique-musique (Ircam) de créer des oeuvres contemporaines en extérieur », explique Dominique Bertinotti, la maire (PS) d'arrondissement.

« Le matériau sonore changera selon les variations atmosphériques : soleil, humidité, nuages... », explique Jean-Luc Hervé, le compositeur. Et si un visiteur fait trop de bruit, la musique s'arrêtera. « Comme si l'on dérangeait un oiseau en train de chanter. » ■A. S.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.