Vente de calendriers: Pompiers, facteurs, éboueurs... Comment savoir que ce n'est pas une arnaque?

DING DONG Comme à chaque fin d'année, vous allez être sollicités pour acheter un calendrier. Attention aux arnaques...

Floréal Hernandez

— 

Un facteur propose son calendrier à des usagers. (Illustration)

Un facteur propose son calendrier à des usagers. (Illustration) — ANDRE DURAND / AFP

  • Le tirage du calendrier de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris dépasse les 300.000 exemplaires.
  • Le calendrier de La Poste est « à l’initiative des facteurs », l'entreprise ne gère rien.
  • Tous les ans, la Mairie de Paris alerte sur les faux éboueurs ou faux égoutiers.

Des petits chats, de beaux paysages ou des pompiers, quelles photos préférez-vous sur votre calendrier ? Alors que 2017 se termine, la vente de ceux-ci bat son plein à Paris. Mais au fait, qui a le droit de sonner chez vous pour vous vendre un de ces calendriers ? 20 Minutes vous dit ce qu’il faut savoir pour éviter l’arnaque.

Qui peut vendre les calendriers ?

On sonne chez vous, derrière votre judas, vous apercevez une équipe de pompiers, pas de souci vous pouvez ouvrir et chercher des pièces à échanger contre leur calendrier. « C’est une offrande, précise Gabriel Plus, lieutenant-colonel de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Les gens donnent ce qu’ils souhaitent. Les pompiers doivent systématiquement être en tenue. »

Nouveau coup de sonnette dans votre appartement, cette fois, c’est un facteur qui vous propose d’acheter son calendrier. La direction de La Poste, indique à 20 Minutes, que cette vente est « à l’initiative des facteurs eux-mêmes. Ils passent commande auprès d’un imprimeur pour les calendriers qu’ils souhaitent vendre ». Cette vente doit « se faire en dehors de leurs heures de travail », précise l’entreprise.

Ding dong, des éboueurs, des égoutiers ou un autre corps d’agents de la ville de Paris se présentent à vous pour que vous achetiez un nième calendrier. ATTENTION, C’EST UNE ARNAQUE ! La Ville de Paris rappelle qu’il est « formellement interdit aux agents municipaux de vendre des calendriers ». Un avis préfectoral fixe cette interdication comme une quelconque quête de leur part « sous peine de sanction disciplinaire ». « Cette interdiction vaut également pour les employés de sociétés privées assurant la collecte des déchets pour le compte de la Mairie de Paris », rappelle la municipalité. La carte professionnelle de l’agent peut être exigée.

>> A lire aussi: Les faux éboueurs vendeurs de calendriers démasqués et arrêtés

Comment être sûr que c’est bien un vrai pompier ou un vrai facteur ?

Méfiant, vous demandez quelques éléments d’informations à votre vendeur. « Pour être sûr qu’il s’agit bien d’un sapeur-pompier de Paris, outre sa tenue, le pompier porte sur lui sa carte professionnelle, annonce Gabriel Plus. On peut aussi demander au pompier de quelle caserne il est, généralement c’est celle du quartier. Dans le calendrier, une page explique ce qu’est l’Association pour le développement des œuvres sociales des sapeurs-pompiers de Paris [ADOSSPP] à qui est reversé l’argent récolté. Dernière chose, pour chaque don, le pompier doit systématiquement (il insiste sur systématiquement) remettre une attestation estampillée BSPP. » Celle-ci vous permet d’obtenir notamment une réduction fiscale de 66 % du montant de votre don lors de votre déclaration d’impôt sur le revenu.

Pour un facteur qui sonne à votre porte, vous pouvez aussi exiger sa carte professionnelle, vérifier qu’il porte son uniforme. « Certains collègues mettent une affiche dans l’immeuble avec leur photo pour annoncer leur vente, note la direction de La Poste. Les gardiens d’immeuble les connaissent également. »

A qui profite l’argent ?

Le calendrier de la BSPP 2018 a été tiré à plus de 300.000 exemplaires. « Les gens donnent en moyenne 7 à 8 euros pour un calendrier », indique le lieutenant-colonel de la BSPP. L’argent est donc reversé à l’ADOSSPP, association qui porte assistance aux sapeurs-pompiers de Paris blessés, leur famille et soutient les orphelins des pompiers décédés.

>> A lire aussi: Griffures, crachats, coups... Les agressions contre les pompiers ont explosé en 2016

Du côté des facteurs, comme le calendrier est à leur initiative, « l’argent leur revient », note la direction de La Poste. L’achat de ceux-ci peut se concevoir comme des étrennes pour les courriers et plis que vous apporte votre postier.