Tunnel percé du RER A: Sondage décalé, absence du géomètre... «Une série d'erreurs» a conduit à l'accident

TRANSPORT La ministre des Transports avait qualifié d'inacceptable l'interruption pendant trois jours du RER A après un forage à Porte-Maillot. Le rapport d'experts sur l'accident pointe «une série d'erreurs» du maître d'œuvre des travaux...

F.H.

— 

Un RER A à la station Châtelet. (Illustration)

Un RER A à la station Châtelet. (Illustration) — M.ASTAR/SIPA

Le rapport d’experts sur la percée accidentelle du tunnel du RER A, le 30 octobre, pointe la responsabilité du groupe Bouygues. Cet incident suite à l’irruption d’eau boueuse dans le tunnel a pendant trois jours interrompu la circulation des trains sur le tronçon entre La Défense à Auber pendant trois jours.

« Une distance de sécurité vraiment très faible »

Il est reproché au géant du BTP – maître d’œuvre des travaux sur le chantier du futur RER E – une « série d’erreurs ». Parmi celles-ci, l’absence d’un géomètre pour vérifier la bonne position du forage, explique le rapport. En effet, celui-ci a été décalé de 1,30 mètre par rapport à de précédents sondages réalisés précédemment, « ce qui ne lui permet pas d’éviter la voûte du tunnel ». Le rapport souligne également le forage était prévu à « seulement 1 mètre du pied droit du tunnel », « ce qui constitue une distance de sécurité vraiment très faible ».

>> A lire aussi: Galère des usagers du RER B... Aucun train avant cet après-midi entre Châtelet et Gare du Nord

Le rapport d’experts a été rendu public, lundi soir, par la ministre des Transports Elisabeth Borne – rapport qu'elle avait demandé – et a souhaité que SNCF Réseau mette en œuvre « l’ensemble des recommandations qui y sont proposées concernant la suite de ce chantier », est-il écrit un communiqué.

Dans un courrier accompagnant le rapport d’expert rendu public lundi, la SNCF demande « un renforcement de la chaîne de contrôle interne au groupement » menant les travaux du RER E, dirigé par Bouygues, et « une surveillance renforcée et à la hauteur des enjeux ».

La ligne A du RER est une artère clef des transports franciliens, qui traverse la région parisienne d’est en ouest et transporte quotidiennement environ 1 million de personnes.