Autolib' coûterait 250 euros par mois à l'usager

TRANSPORTS 20Minutes dévoile une étude sur le projet de voiture en libre-service de Delanoë...

Magali Gruet

— 

C'est le projet phare du programme de Bertrand Delanoë. Le maire de Paris entretient le mystère sur les modalités de mise en oeuvre d'Autolib' - des voitures électriques en libre-service -, mais selon un rapport de faisabilité interne que 20 Minutes s'est procuré, le dossier est bien avancé. Mise en place en septembre par le candidat PS, la «mission automobiles en libre-service» a établi que «le coût mensuel de ce service devra se situer entre 200 euros et 250 euros par mois, pour une utilisation sur une distance de 0 à 100 km».

Ce document précise que si le prix est plus bas, Autolib' entrerait alors directement en concurrence avec les services d'autopartage, moins chers (90 euros à 140 euros pour 100 km). Il n'est pas non plus question de s'aligner sur le prix d'un abonnement aux transports en commun, «afin d'éviter un transfert de l'usager vers les voitures en libre-service». Ce coût, exorbitant comparativement au système Vélib', doit pourtant permettre aux familles de faire des économies, selon les socialistes. «Notre cible, ce sont les jeunes parents qui ont besoin d'une voiture occasionnellement. Il est prouvé qu'entre l'acquisition d'une automobile, l'essence, le parking, les assurances, un véhicule particulier coûte très cher. Nous voulons leur prouver qu'Autolib' est financièrement plus intéressant», défend Sandrine Mazetier, porte-parole de campagne de Bertrand Delanoë. La «mission» a calculé le coût d'une voiture particulière qui roulerait 100km par mois dans Paris. Entre l'achat d'un véhicule (20 205 euros pour une durée de possession moyenne de sept ans), une assurance à 50 euros, un parking à 120 euros et une note d'essence de 20 euros, la facture s'élève à 430 euros par mois.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.