Législatives: «Valls devrait se mettre à l’abri et se présenter à la présidentielle en 2022», dit-on dans la 1re circonscription de l’Essonne

REPORTAGE Sur le marché de Corbeil-Essonnes, personne n’a oublié les six fois où Manuel Valls a utilisé le 49.3. Dans la 1re circonscription de l’Essonne, il ne passera pas en force aux élections législatives…

Camille Anger

— 

Corbeil-Essonnes, le 12 mai 2017. - La permanence de Manuel Valls à Corbeil-Essonnes affiche toujours les couleurs du PS.

Corbeil-Essonnes, le 12 mai 2017. - La permanence de Manuel Valls à Corbeil-Essonnes affiche toujours les couleurs du PS. — C. Anger / 20 Minutes

  • Sa tentative d’investiture par La République en marche ne choque pas à Corbeil-Essonnes.
  • Plus que Manuel Valls, certains électeurs soutiennent son suppléant Carlos da Silva.

Manuel Valls, à nouveau député dans sa circonscription, la 1re de l’Essonne ? « Ça va être dur », déclare un de ses électeurs. Gilbert, à la terrasse d’un café, lit le journal. Ce vendredi, jour de marché, la place du Comte Haymon de Corbeil-Essonnes est animée.

>> A lire aussi: L'avenir politique de Manuel Valls se joue cette semaine

« Tout n’est pas perdu »

Jeudi, La République en marche a refusé d’investir Manuel Valls dans le cadre de sa candidature aux législatives. Gilbert ne ressent aucune animosité par rapport au souhait qu’avait émis Valls de se rallier au nouveau parti. Cet éventuel retournement de veste « est différent de celui de Dupont-Aignan. Lui, il est marqué à vie pour son soutien à un parti extrémiste », estime le retraité. Selon ce « social-démocrate encarté au RPR pendant 15 ans », comme il se définit, « Manuel Valls n’est pas [encore] prêt à changer de camp et le PS est cuit ! L’ancien Premier ministre va créer son propre parti », imagine-t-il. Pour les prochaines législatives, ce retraité de 69 ans estime que « le PS va remporter 50 à 60 députés… à tout casser. » Quant à Manuel Valls, « il devrait se mettre à l’abri et se présenter à la présidentielle en 2022 », pronostique cet ancien patron d’une entreprise dans le bâtiment.

>> A lire aussi: Un Parti socialiste plus divisé que jamais avant un scrutin à (très) haut risque

Tufan a serré la main de Valls lors des élections législatives en 2012. « Il m’a demandé si j’étais un habitant ou un actif de Corbeil-Essonnes. Normal, il cherchait à voir comment les choses se passent sur le terrain. » Mais justement, depuis, ce quinquagénaire trouve le député de l’Essonne déconnecté de sa base. « Depuis qu’il est devenu Premier ministre, il a oublié les marches escaladées pour en arriver là. » Tufan n’est pas revanchard. « Tout n’est pas perdu. Valls reste présidentiable », poursuit-il. « Il faut qu’il recommence mais pas avec Macron. »

« Mieux vaut qu’il n’y ait personne en face »

Un habitant des Tarterêts, Gilles, défend la candidature de Valls comme député. Mais, c’est surtout son suppléant, Carlos da Silva, qu’il aimerait voir sur le devant de la scène locale. « Lui, il a agi quand j’ai fait appel à ses services. Nous avons eu un problème d’ascenseur dans notre immeuble de 14 étages. En 15 jours, il a réglé l’histoire alors que rien ne bougeait depuis des mois. J’aimerais qu’il se présente aux législatives. » Ce natif de Corbeil-Essonnes, secrétaire du PS dans le département, est embauché par Manuel Valls comme assistant parlementaire.

Manuel Valls a salué la décision de La République en marche de ne pas lui opposer de candidat dans la 1re circonscription. Qu’Emmanuel  Macron laisse le champ libre à Valls dans son fief reste aux yeux de Gilles une position « hypocrite ». Pour une question d’image, « mieux vaut qu’il n’y ait personne en face », argumente-t-il.

>> A lire aussi: La relation très (très) compliquée de deux rivaux en politique

Manuel Valls est-il indéboulonnable dans la circonscription d’Evry-Corbeil-Essonnes ? Sur la place du marché, le député est loin d’emporter l’adhésion du public. « Question politique, c’est la cata ! », résume une vendeuse ambulante. Mohammed loge à quelques encablures. Jean-Luc Mélenchon l’inspire davantage que l’ancien Premier ministre adepte à six reprises du 49.3. Comme un tiers des habitants au premier tour de la présidentielle, Mohammed a voté pour La France insoumise. Même son de cloche pour ce marchand de chaussures. A l’évocation de Manuel Valls, Moustafa affiche une mine mi-figue mi-raisin pour l’élire député. Même dans son fief de l’Essonne, ce n’est pas gagné pour l’ex-maire d’Evry.