Paris: Echafaudage végétalisé, arbre fontaine, wagon-mouche... Les projets qui vont agiter la capitale

INNOVATION FAIRE PARIS est le premier accélérateur de projets urbains et architecturaux innovants. Il a été lancé fin janvier par Le Pavillon de l’Arsenal, en partenariat avec la ville de Paris…

Floréal Hernandez

— 

Un échafaudage avant et après végétalisation, un des 25 projets sélectionnés par l'accélérateur FAIRE PARIS.

Un échafaudage avant et après végétalisation, un des 25 projets sélectionnés par l'accélérateur FAIRE PARIS. — Magasin Général / FAIRE PARIS

  • 243 projets ont été soumis à FAIRE PARIS qui en a sélectionné 25
  • Les équipes de FAIRE PARIS accompagnent les projets de la conception jusqu’au financement

Les touristes prendront-ils bientôt la ligne 6 pour découvrir le patrimoine de Paris comme on prend un bateau-mouche sur la Seine ? C’est une possibilité retenue par FAIRE PARIS. Fin janvier, ce premier accélérateur de projets urbains et architecturaux innovants a été lancé par le Pavillon de l’Arsenal, en partenariat avec la ville de Paris. Et le wagon mouche est l’un des 25 projets sélectionnés sur les 243 proposés.

FAIRE PARIS va accompagner chaque projet de la conception au financement via la réalisation et la valorisation. L’accélérateur permettra aussi la mise en relation des institutions, acteurs privés ou autres qui cherchent des architectes pour changer la ville.

« Cette première promotion de 25 architectes a vocation à se développer et à donner lieu à des réalisations dans Paris », annonce Jean-Louis Missika, adjoint en charge de l’urbanisme et de l’architecture à la ville de Paris. 20 Minutes vous dévoile trois projets qui pourraient transformer la capitale.

L’arbre sous l’eau. La danse de la pluie en plein Paris ? C’est un peu le principe de l’arbre sous l’eau d’Antoine et Clément Bertin. Leur arbre augmenté détecte un chant et de l’eau se met à tomber.

L'arbre sous l'eau d'Antoine et Clément Bertin.
L'arbre sous l'eau d'Antoine et Clément Bertin. - Antoine et Clément Bertin / FAIRE PARIS

Ce projet qui mêle jeux d’eau et installation d’enregistrement sonore est prévu pour les jardins, parcs voire rues de la capitale. Grâce à FAIRE PARIS, les deux créateurs de l’arbre de pluie comptent rendre leur projet autosuffisant en électricité et en eau.

>> A lire aussi: Des rues pour les enfants et sans voitures, c'est pour bientôt à Paris!

Les échafaudages végétalisés. Les échafaudages nouveaux poumons verts des villes ? C’est le projet développé par le fondateur de Magasin Général, Frédéric Leyret, avec les architectes Clément Carriere, Nicolas Didier et le botaniste-paysagiste Vincent Vanderbercken. Aujourd’hui, la végétalisation des villes se développe mais les surfaces sont restreintes. Or, les échafaudages des chantiers sont eux disponibles et représentent des grandes aires disponibles.

L’idée est donc de recouvrir ces surfaces verticales par un rideau végétal. Cela permettrait ainsi de faire du chantier un outil de compensation.

>> A lire aussi: Pourquoi les logements haussmanniens sont si faciles à transformer

Le wagon-mouche. La ligne 6, c’est 13 km qui serpentent dans Paris et la possibilité d’apercevoir sur les 45 % en plein air la Tour Eiffel, le Palais de Chaillot, la Tour Montparnasse… Le collectif d’architectes S’il te plait propose d’ajouter une rame – qui ne circulerait pas en heures de pointes – redessinée et réagencée.

Le wagon-mouche du collectif d'architectes S'ilteplait.
Le wagon-mouche du collectif d'architectes S'ilteplait. - S'il te plait / FAIRE PARIS

Sur les parois courbes des tunnels, des vidéoprojecteurs raconteraient les lieux traversés. Le plafond de la rame serait sporadiquement ajouré pour mieux contempler Paris lors des parties aériennes et des miroirs dans la rame renverraient les lumières de la ville.