Abraham Poincheval réussit à faire éclore un œuf, PETA s’inquiète du sort du poussin

POLEMIQUE L’organisation de défense des animaux «rappelle que les poules et les poussins sont des êtres sensibles, capables de ressentir la souffrance et la peur au même titre que nous»…

20 Minutes avec agences

— 

Après trois semaines passées à couver dix oeufs, l'artiste français Abraham Poincheval a réussi à faire éclore un premier poussin le 18 avril 2017 au Palais de Tokyo, à Paris.

Après trois semaines passées à couver dix oeufs, l'artiste français Abraham Poincheval a réussi à faire éclore un premier poussin le 18 avril 2017 au Palais de Tokyo, à Paris. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

« Il n’y a pas à se réjouir de la naissance de ce poussin, né seul dans un musée et considéré comme un objet au sein d’une performance "artistique", et qui ne rencontrera jamais sa mère. »

L’organisation de défense des animaux PETA s’est insurgée ce mercredi dans un communiqué cité par l’AFP contre le sort réservé au poussin né ce mardi au Palais de Tokyo, à Paris, lors d’une performance d’Abraham Poincheval. Depuis le 29 mars, l’artiste français de 44 ans couve dix œufs dans un « vivarium » en plexiglas, sous les yeux du public.

« Les animaux n’ont pas leur place dans l’art »

« PETA - dont la devise dit notamment que "les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour notre divertissement" - rappelle que les poules et les poussins sont des êtres sensibles, capables de ressentir la souffrance et la peur au même titre que nous, et que les animaux n’ont pas leur place dans l’art », a dénoncé l’ONG, qui indique avoir adressé un courrier à Abraham Poincheval.

Les animaux ne devraient cependant pas rester dans la vitrine. Lorsqu’ils seront nés, tous les poussins iront vivre dans la ferme normande du père de l’artiste.

>> A lire aussi : Pourquoi PETA s'incruste dans l'actionnariat de la maison-mère de Marineland