La police a repéré un jeune suspecté d'avoir posté une vidéo avec un mobile terroriste (Illustration).
 // V. WARTNER / 20 MINUTES
La police a repéré un jeune suspecté d'avoir posté une vidéo avec un mobile terroriste (Illustration). // V. WARTNER / 20 MINUTES - V. WARTNER / 20 MINUTES

« Le choix du chien, considéré comme impur, accompagné de la sourate incitant au châtiment des injustes sont sans équivoque. » Ces deux éléments confirment, selon le procureur de la République, la visée terroriste d’une vidéo postée en février par un jeune de Mantes-la-Ville (Yvelines), rapporte Le Parisien.

Une vidéo où l’on assiste à une scène d’un chien en train de se faire éventrer. Ce jeune âgé de 19 ans est à l’origine de la diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux et a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles, jeudi, à six mois de prison ferme.

Une vidéo nommée « Mantes-la-Jolie »

Supprimée du site YouTube depuis, la vidéo surnommée « Mantes-la-Jolie » avait été repérée dès le 3 février par la police. Toujours selon Le Parisien, le procureur a pointé du doigt un sujet « sensible lorsqu’on se rappelle que l’une des victimes de la tuerie de Magnanville y travaillait ». Le procureur faisait là référence à l’agresseur originaire de Mantes-la-Jolie, un homme de 25 ans, Larossi Abballa, condamné en 2013 pour participation à une filière jihadiste entre la France et le Pakistan.

La vidéo avait enregistré une cinquantaine de vues. Le jeune a défendu l’avoir d’abord partagé sur la messagerie privée de WhatsApp.

Mots-clés :