Paris: Elle veut donner un livre à un inconnu et se fait verbaliser à Barbès

SOCIETE Un livre déposé dans la rue peut coûter cher, une professeur de français en a fait l’expérience…

C.An

— 

Une contravention adressée à une parisienne pour dépôt d'un objet sur la voie publique a fait débat (Illustration).

Une contravention adressée à une parisienne pour dépôt d'un objet sur la voie publique a fait débat (Illustration). — G. VARELA / 20 MINUTES

Une bonne intention n’est pas toujours récompensée. Pour « mettre de la poésie dans la vie », Gwenaëlle, professeur de français, a déposé un livre dans une rue du 18e arrondissement de Paris, rapporte France Bleu. Mais, au même moment, cette Parisienne d’origine bretonne a été interpellée par la brigade anti-incivilités. Début février, elle a reçu une contravention de 68 euros similaire à celle adressée lorsqu’on laisse des déjections canines ou des mégots de cigarettes sur le trottoir. Elle a posté son amende sur Facebook, le 14 février. Cette amende a été annulée par la mairie de Paris, le 16.

Un livre traité comme un déchet ?

L’intention de Gwenaëlle était, pourtant, des plus louables. Au départ, elle s’était rendue dans une librairie sur le boulevard Barbès pour faire don d’un livre. Elle souhaitait le remettre dans une boîte à livres. En l’absence d’une telle boîte, cette femme a décidé de laisser son livre de photos à la vitrine de la boutique.

La verbalisation imposée pour avoir déposé cet ouvrage sur la voie publique a suscité plusieurs réactions sur les réseaux sociaux. Par un tweet envoyé à France Bleu, la mairie de Paris a fait part de l’annulation de la contravention.