M. B.

La banlieue va prendre un peu d'indépendance vis-à-vis de Paris. Jean-Paul Hu­chon, président socialiste de la région Ile-de-France, et Pierre Mutz, préfet de région, se sont mis d'accord hier pour lancer le projet « Arc Express ». Une liaison ferroviaire au­tour de Paris, qui doit relier plusieurs villes de banlieue entre elles. Dans un premier temps, deux « faisceaux » seront mis à l'étude, entre la Dé­fense et la Plaine-Saint-De­nis au nord-ouest, et entre le RER B à Arcueil ou Cachan et le RER A à Val-de-Fontenay au sud-est. Le choix du faisceau se fera à l'issue d'une étude, qui sera lancée l'année prochaine et devrait durer un peu plus d'une année.

Un débat public sera ensuite organisé au second semestre 2009. Il servira à étudier, et retenir, un tracé. « Le premier coup de pioche devra être donné avant la fin de l'actuel contrat de projet Etat-région, qui s'achève en 2013 », annonce Jean-Paul Huchon en exclusivité pour 20 Minutes. Il faudra par la suite compter « six à huit ans de travaux » pour la réalisation du tracé retenu. Celui-ci devrait se situer à environ « 6-8 kilomètres du périphérique », selon l'élu socialiste, qui se demande « s'il faut forcément qu'il relie toutes les pointes de métro ». L'obje­c­tif de la région est de réaliser, à plus long terme, la boucle complète autour de Paris, faisceau par faisceau. « Le projet "Arc Express" structurera les déplacements internes à la proche couronne, aujourd'hui majoritairement effectués en voiture (environ 74 %) alors que pour les déplacements vers Paris, les transports en commun sont prépondérants (environ 62 %). Un report modal est attendu : l'objectif est que 20 % des usagers d'"Arc Express" soient des nouveaux utilisateurs des transports en commun », expliquent l'Etat et la région dans un communiqué commun, qui sera diffusé aujourd'hui.

Le projet « métrophérique », défendu par Pierre Mongin, président de la RATP, et qui consiste à réaliser d'un seul tenant la boucle à cinq kilomètres de la capitale, en reliant les pointes de lignes de métro, n'est pas totalement écarté. Mais avec le lancement d'« Arc Express », il a désormais très peu de chances de voir le jour.