Lors des épreuves de sélections d'entrée au GIGN, un candidat en a blessé un autre grièvement en lui tirant dessus. (Illustration)
Lors des épreuves de sélections d'entrée au GIGN, un candidat en a blessé un autre grièvement en lui tirant dessus. (Illustration) - Tardivon Jean-Christophe/SIPA

Dans le mille. Après un exercice de précision au tir avec des pistolets automatiques, un candidat au concours d’entrée au Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) en a blessé un autre grièvement, mercredi sur la base de Mondésir dans l’Essonne. L’incident s’est passé lors des épreuves de sélections pour rejoindre ce corps d’intervention de la gendarmerie, rapporte Le Parisien.

Blessé sérieusement à la cuisse

La victime a reçu une balle à bout portant dans la cuisse. D’après les premiers éléments de l’enquête, après l’exercice de tir, les stagiaires devaient nettoyer leurs armes. Lors de cette opération, l’un d’eux a appuyé sur la détente et blessé l’autre candidat.

Les épreuves de sélections d’entrée au GIGN ont été interrompues.

Mots-clés :