Paris : Vingt-deux heures, pas plus, pour transformer 110 m de train en œuvre d’art

STREET ART C’est le nouveau projet du site Enlarge your Paris : réunir 10 graffeurs franciliens ce week-end à la gare d’Austerlitz pour redécorer le « Rungis », un train de fret qui alimente régulièrement la capitale en fruits et légumes…

Fabrice Pouliquen

— 

Ils avaient 22h pour transformer un train de fret en oeuvre d'art. Voilà le résultat final. Lancer le diaporama

Ils avaient 22h pour transformer un train de fret en oeuvre d'art. Voilà le résultat final. — / Photo Enlarge your Paris

Tout est parti d’un défi lancé sur Twitter en février. Wilfried Demaret, le conducteur d’un train de fret frigorifique habitué à faire la liaison entre Perpignan et le marché de Rungis, chargé de fruits et légumes du sud-ouest, postait la photo de son train. « Et si je demandais à ma direction d’en refaire la déco par des artistes ?, lançait-il en guise de légende. A 100 “likes”, je lance le projet. »

Parcours du combattant

Wilfried Demaret a facilement dépassé les « 100 likes ». Surtout, il a été mis rapidement en relation avec Vianney Delourme, fondateur d’Enlarge your Paris, un média en ligne qui couvre l’actualité culturelle de la banlieue parisienne. Avec un penchant pour le street art. « Forcément, l’idée nous a plu », raconte ce dernier.

La suite, c’est d’abord un long parcours du combattant. « Il a fallu organiser le chantier, trouver une gare pour nous accueillir, obtenir les autorisations pour acheminer le train jusque-là, réunir les street artists… », liste Vianney Delourme.

Cinq wagons à graffer

Mais ça y est : « Le Rungis » va bel et bien être transformé en œuvre d’art. Cela se passera ce week-end, quais 18 et 19 de la gare d’Austerlitz où Enlarge your Paris profitera d’une pause du trafic le temps de travaux sur la ligne Paris-Toulouse. Les dix graffeurs réunis par Vianney Delourme ne pourront travailler qu’à partir de 15 h samedi, et jusqu’à 13 h dimanche, laps de temps pendant lequel les caténaires [qui alimentent les trains en électricité] seront débranchées.

Du coup, il faudra être rapide, très rapide même. D’autant que ce train de fret compte dix wagons long de 22 m chacun. « Les street artists ne travailleront que sur cinq », précise toutefois Vianney Delourme. Cela fait tout de même 110 m de long à graffer, un joli défi tout de même.

>> A lire aussi : 100 km de marche en 48 heures «pour rendre concret la métropole»

« Par souci d’efficacité, les dix street artists travailleront en duo, chacun sur un wagon », poursuit le fondateur d’Enlarge your Paris. Nous leur avons proposé une thématique : « le ventre de Paris », en référence à la destination du Rungis Express, le marché international, où arrivent chaque jour des tonnes de nourriture pour alimenter l’Ile-de-France. Mais les street artists pourront la suivre ou pas. »

Résultat dimanche après-midi

Difficile encore donc d’imaginer le résultat. Le public pourra le découvrir à partir de 13 h le dimanche et tout au long de l’après-midi, toujours quais 18 et 19 de la gare d’Austerlitz. Ensuite ? Le Rungis Express devra reprendre la route dans la soirée. Quant à l’œuvre d’art, elle sera forcément éphémère. « Cela se terminera en Rubik’s Cube, prédit Vianney Delourme. Dès qu’un wagon a un souci technique ou doit faire l’objet d’une révision, il est retiré du train et remplacé. Mais tout ça, nous le savons depuis le départ. » Alors, en voiture!

>> Et voilà le résultat final: 

Mots-clés :