Seine-Saint-Denis: Une femme tuée par balles dans un possible règlement de compte

FAITS DIVERS La victime, âgée d'une trentaine d'années a été abattue de six balles, dont deux dans la tête, dans sa voiture...

B.D. avec AFP

— 

Une voiture de police (illustration)

Une voiture de police (illustration) — F.brenon/20Minutes

Une femme a été tuée par balles dans sa voiture vendredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) par une personne qui a pris la fuite en scooter.

Selon le parquet de Bobigny, l’hypothèse du règlement de comptes est privilégiée. D’après le maire de Pantin, Bertrand Kern (PS),cité par RTL ; la conductrice était originaire de Montreuil. « Sa famille est connue des services de police et liée au milieu du grand banditisme », a ajouté l’élu.

La victime, âgée d’une trentaine d’années et qui se trouvait seule au volant de son véhicule à l’arrêt, a été tuée de « six tirs d’arme de poing dont deux, mortels, à la tête », précise le parquet dans un communiqué.

Pas d’impact sur le véhicule

Les faits se sont produits vers 21 h dans la cité des Pommiers. « Aucun impact n’a été retrouvé sur le véhicule, ce qui laisse penser que l’individu a passé son bras dans l’habitacle et a effectué ses tirs à bout portant », a indiqué une source proche de l’enquête. La victime était voilée, pour autant « rien ne nous oriente vers une piste islamophobe », a-t-on souligné de même source, ajoutant que, « selon des témoins, le tireur n’avait tenu aucun propos à caractère islamophobe ».

Enquête pour assassinat

« Les premiers éléments recueillis inscrivent ces faits dans un contexte de règlement de comptes », confirme le parquet qui s’est dessaisi au profit du parquet de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris. L’enquête, ouverte pour assassinat, est confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris.

L’auteur des faits n’était pas identifié à ce stade de l’enquête ce samedi après-midi.