Paris: Et maintenant, le plan du métro des pintes les moins chères

PRATIQUE Cette nouvelle carte du métro est l’œuvre de MisterGoodBeer, jeune startup qui recense les bières les moins chères à Paris. C’est aux stations Cadet, Couronnes et Sèvre-Lecourbe qu’on peut potentiellement le moins se ruiner…

Fabrice Pouliquen

— 

MisterGoodBeer, qui recense depuis 2012 les bières les moins chères à Paris, sort ce lundi sa carte du prix des pintes par station de métro.

MisterGoodBeer, qui recense depuis 2012 les bières les moins chères à Paris, sort ce lundi sa carte du prix des pintes par station de métro. — /MisterGoodBeer

C’est fou ce que les passionnés de data données s’amusent à faire avec la carte parisienne du métro. A l’été 2014, le site américain Thrilist sortait ainsi son plan de métro des bars de la capitale. Chaque station était alors remplacée par le nom du meilleur bar du quartier selon Thrilist. Dans les mois qui suivirent, le blog FraisFrais, dédié à la pop culture, reprenait le même principe, cette fois-ci pour faire le plan du métro des meilleurs burgers de la capitale.

MisterGoodBeer, qui recense depuis 2012 les bières les moins chères à Paris, sort ce lundi sa carte du prix des pintes par station de métro.
MisterGoodBeer, qui recense depuis 2012 les bières les moins chères à Paris, sort ce lundi sa carte du prix des pintes par station de métro. - /MisterGoodBeer

A chaque station, sa pinte à moins de six euros

MisterGoodBeer rajoute ce lundi une variante en sortant sa carte du métro des bières les moins chères de la capitale. Cette fois-ci, la station de métro n’est pas remplacée par un nom de restaurant ou de bar, mais par un chiffre, correspondant au prix de la pinte la bière la moins chère que l’on trouve à moins de dix minutes à pied. Ensuite, c’est à vous de chercher ou, plus simplement, de télécharger l’application [gratuite] MisterGoodBeer.

Car MisterGoodBeer sait de quoi il parle. Ce site Web, doublé d’une application mobile, a été lancé en 2012 par un groupe d’amis lassés de payer leur pinte 8 euros. « Nous y recensons les bars parisiens qui proposent au moins une pinte à moins de 6 euros en prenant en compte le prix de l’Happy Hour lorsqu’il y en a un », explique Alice Leducq.

A ce petit jeu, MisterGoodBeer, devenu une startup en printemps dernier, est parvenu à dénicher 1.600 bars, dont 849 rien qu’à Paris intramuros. Assez pour mettre à mal une idée bien ancrée selon laquelle on ne peut s’offrir des mousses à Paris sans se ruiner.

« Dans l’Ouest parisien c’est parfois compliqué »

Assez aussi donc pour remplir une carte du métro de Paris. C’est au final le premier enseignement de ce plan du métro version MisterGoodBeer. Il n’y a pas une station de métro qui n’a pas dans ses environs un bar proposant à sa carte une pinte à moins de 6 euros. « Dans l’Ouest parisien, c’est toutefois parfois très compliqué », précise d’emblée Alice Leducq.

D’ailleurs, pour les stations Billancourt, Pont-de-Sèvres, Marcel Sambat, Boulogne-Jean Jaurès ou encore Franklin D.Roosvelt, Alma Marceau et Sèvres-Babylone, le prix de la pinte la moins chère est à 6 euros. Soit le prix-plafond pour MisterGoodBeer.

Cadet, Couronnes et Sèvre-Lecourbe à 2,50 euros

Quand le budget est plus serré, mieux vaut alors s’arrêter à Cadet (9e) ou Couronnes (11e), deux stations qui ont à proximité un bar proposant une pinte de bière à 2,50 euros. Au Taquet, rue Bleue pour la première ; La Couronne de Belleville, boulevard de Belleville, pour la deuxième. Pour ceux qui ne jurent que par la rive gauche, la station Sèvre-Lecourbe (15e) peut aussi être un point de chute intéressant. Le Cristal et sa pinte à 2,5 euros, est tout près. « Une exception dans le quartier », note Alice Leducq.

Sinon, le plan du métro concocté par MisterGoodBeer regorge de stations où les 50 cl de bière coulent à moins de quatre euros. Alice Leducq conseille aux Parisiens de cibler notamment les quartiers qui comptent le plus de bars, la guerre des prix jouant alors en faveur du client. « Le quartier de Belleville-Ménilmontant est un bon exemple », précise-t-elle. Même chose à Strasbourg-Saint-Denis où trois bars qui se font face proposent la pinte à 3 euros. » A Bastille et à Bourse aussi, on trouve des pintes à 3 euros.

La ligne 4 a la meilleure moyenne

MisterGoodBeer s’est aussi amusé à sortir la moyenne des prix ligne par ligne. Et c’est la 4 qui s’adjuge la première place avec un prix moyen de la pinte à 3,9 euros, suivi de la ligne 7 (4 euros). Les lignes 2, 3 et 11 arrivent troisième ex aequo avec un prix moyen de 4,1 euros. À l’opposé, les lignes 14 et 9 culminent à un prix moyen de 4,8 euros.

Attention toutefois aux mauvaises surprises. Pour rappel, dans son recensement, MisterGoodBeer prend aussi en compte le prix de l’happy Hour lorsqu’il y en a un et puis, ce n'est malheureusement pas toujours la meilleure bière de la carte qui est au prix le plus bas. « Surtout, le turn-over des bars est très important à Paris, constate Alice Leducq. Entre ceux qui ferment et ceux qui ouvrent, nous n’aurons jamais fini de recenser les prix. »

Mots-clés :