Hauts-de-Seine: Une supérette ne vendant ni porc ni alcool menacée de fermeture

LITIGE Le commerçant, lui, se défend de tenir un magasin communautaire...

20 Minutes avec agences

— 

Viande halal dans un magasin de Nanterre.

Viande halal dans un magasin de Nanterre. — M. MEDINA / AFP

Des fruits et légumes, épices, sodas… mais pas de porc ni d’alcool. C’est la raison pour laquelle une supérette de Colombes (Hauts-de-Seine), ouverte en avril 2015 sous l’enseigne Good Price, est aujourd’hui menacée de fermeture.

Au départ, un Franprix qui vendait de tout

Alerté par des habitants, Colombes Habitat Public (CHP), le bailleur social municipal à qui appartiennent les locaux, a en effet déposé un recours devant le tribunal de Nanterre pour obtenir la résiliation du bail, censé courir jusqu’en 2019

« Originellement, c’était un Franprix qui vendait de tout. Sans arriver au terme du bail, le gérant a cédé à un repreneur, ce qui est tout à fait légal. Mais il faut que la nouvelle enseigne respecte les conditions spécifiques du bail à savoir une alimentation générale », justifie Olicier Virol, directeur général de CHP, cité par Le Parisien.

Le commerçant se défend de tout communautarisme

De son côté, le responsable ne compte pas non plus en rester là. « Nous aussi nous avons fait appel à un huissier et à un avocat pour faire valoir nos droits », explique Soulemane Yalcin, le responsable de Good Price.

« Je fais du commerce, je regarde autour de moi et je cible ce qui peut s’y vendre. Le bail prévoit « alimentation générale et activités connexes ». Tout dépend de la façon dont on interprète les activités connexes », argumente le commerçant, qui se défend de tout communautarisme. L’affaire doit être examinée par la justice le 13 octobre prochain.

Mots-clés :