Paris: Des piétons et des vélos sur le périphérique en 2030?

AUTOMOBILE Sur proposition des écologistes, l'exécutif parisien a ouvert le dossier lundi au conseil de Paris...

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration: Circulation sur le périphérique parisien, le 4 janvier 2014.

Illustration: Circulation sur le périphérique parisien, le 4 janvier 2014. — AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Vous vous imaginez arpentant le périphérique de Paris à vélo ? En 2016 sûrement pas, mais à l’horizon 2030 pourquoi pas… Les écologistes parisiens tiennent en tout cas fort à faire passer le périphérique d’autoroute aujourd’hui à un boulevard urbain demain. Il serait alors arboré et ouvert aux vélos et piétons. Quant à la vitesse, elle serait limitée à 50 km/h.

La première étape : le déclassement 

Sur proposition du groupe EELV, l’exécutif parisien, emmené par Anne Hidalgo, a accepté d’ouvrir le dossier lundi au conseil de Paris en votant un vœu demandant que la Ville saisisse le gouvernement en vue du déclassement du boulevard périphérique appartenant actuellement au réseau national. Un préalable indispensable si la maire de Paris veut avoir une liberté d’action sur ce territoire, explique Le Parisien.

En parallèle, les élus de la majorité parisienne se sont exprimés pour engager une réflexion et une concertation à l’échelle métropolitaine et régionale sur « la transformation progressive » du périphérique et de certaines autoroutes franciliennes, ou portions d’autoroute, en boulevards urbains. « Mais il n’est pas question de lancer ce projet tant que le Grand Paris Express ne sera pas construit », précise Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris en charge de l’urbanisme, dans Le Parisien.

Un débat au conseil de Paris d’ici fin 2017 ?

L’engagement de cette réflexion pourrait être inscrit à l’ordre du jour du groupe de travail sur la mobilité de la Métropole du Grand Paris dans un délai d’un an et un débat pourrait être organisé sur le sujet au Conseil de Paris d’ici fin 2017. C’est du moins ce que propose la ville de Paris.